PUBLICITÉ
  • Jean-Pierre Robert
  • Musique

CD : les sonates et partitas pour violon seul de Bach revisitées

Bach Guillaume Rebinguet Sudre

Cet album offre une interprétation inédite des Sonates et Partitas pour violon seul de Bach, formant le Libro Primo de 1720 : une version toute personnelle proposant une lecture en miroir, alternant violon et clavecin. Un projet audacieux assorti d'un jeu magistral, qui mérite le respect.

Dans ce qu'il appelle ses ''Confidences'', Guillaume Rebinguet Sudre explique que « si la musique de ce Libro Primo est parfois austère, elle n'en reste pas moins habitée d'émotions puissantes et de symboles ». L'idée d'interpréter les Six Sonates et Partitas pour violino solo à la fois au violon et au clavecin (pour la seule deuxième Sonate, au demeurant), se réfère à la liberté artistique de jouer ses propres œuvres que se réservait le Cantor. D'où le parti adopté ici d'une autre façon de concevoir, « de recevoir » cette œuvre, de manière différente de nos habitudes d'écoute, voire de certaines conventions actuelles, en s'éloignant d'une démarche de « faire valoir pour violonistes en quête de notoriété ». Le voyage initiatique que permettent ces six pièces peut donc prendre d'autres formes d'expression, sans affaiblir leur portée fondamentale qui est universelle. Rebinguet Sudre de préciser « il est important pour moi d'inviter l'auditeur à recevoir cet enregistrement comme un tout, où les pièces se suivent dans l'ordre. Les choix d'interprétation et les variations de tempo sont en effet conçus de manière à s'enchaîner. Conformément aux usages de l'époque, j'ai choisi de réaliser diverses ornementations en empruntant le style musical de Bach ». Le choix des instruments a été essentiel : un violon construit en 2015 par le facteur Christian Rault d'après un instrument de Jacob Stainer de 1669 et un clavecin réalisé par Rebinguet Sudre lui-même d'après un modèle de Michael Mietke des années 1710.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le résultat est convaincant. Pour ce qui est des cinq pièces jouées au violon, on note pour la Sonata Prima BWV 1001, une Siciliana sonnant telle une improvisation. La Partita Prima BW 1002 et sa suite de danses bien différentiées, Allemande, Courante, Sarabande et Tempo de Bourrée, sonne parfaitement. À la Seconda Partita BWV 1004, on remarque la profonde Sarabande et surtout l'imposante Chaconne. C'est là un monde en soi, que l'interprète nous fait toucher du doigt en nous prenant par la main, sans brusquer les choses, mais au contraire en s’émerveillant de ces phrases inouïes, si inventives dans l'art de toucher le violon. Que de contrastes au fil d'idées si différentes les unes des autres. Et de souligner « le frisson ressenti après les fracas de la monumentale Ciacona ». La Sonata Terza BWV 1005 voit à son Adagio introductif, « un moment charnière où tout le recueil bascule en mode majeur, signifiant l'arrivée d'une lumière nouvelle ». Une séquence de réflexion abyssale où tout finit par s'enfoncer dans le silence. La Fuga découvre là encore un univers immense embrassé dans le mode musical si porteur qu'est la fugue. Après le Largo confinant à une prière. L'Allegro assai voit l'envol vers quelque chose de joyeux et de lumineux. La Partita Terza BW 1006, en six parties, s'ouvre par un Preludio, « évocation allégorique de triomphantes trompettes célestes ». Il est traité avec un ton d'un parfait naturel, même dans les traits les plus exigeants. Et c'est l'enfilade des danses : la Loure chantante, la Gavotte en Rondeaux bondissante, sorte de signature, les Menuets enlevés, la Bourrée pas rustaude, enfin la Gigue toute de fantaisie.

La transcription pour clavecin seul, selon l'op. BWV 964, de la Sonata Seconda pour violon solo BWV 1003 - dont Rebinguet Sudre reconnaît qu'il n'est pas certain qu'elle soit de la main de Bach - offre une première surprise en termes de climat : car la sonorité du clavecin, si différente de celle du violon, invite peut-être à un plus grand intimisme, voire à une forme d'ascétisme. La seconde remarque est que jouée au clavecin, cette partie tranche nettement avec le reste du Libro Primo et déséquilibre quelque peu l'ensemble. Mais le violoniste-claveciniste s'en défend, opposant que « la mise en relation de certaines pièces du recueil avec leurs propres transcriptions pour clavier a permis de s'approprier pleinement la musique, à la recherche d'un geste universel » et ainsi « de s'approcher de la pensée de Bach, qui jouait le violon inspiré par sa connaissance parfaite des claviers ». Dont acte. Les pièces pour orgue viennent apporter encore un autre éclairage à cet objet décidément hors norme.

Il est défendu avec la foi du meilleur avocat. On admire la simplicité du jeu de violon, le souci de l'ornementation, la finesse des fins de phrase, la primauté donnée à l'expressivité et l'évitement de tout effet virtuose, en un mot la spontanéité de l'approche. Les instruments joués y sont pour beaucoup : un violon chaleureux doté de beaux graves et d'un registre aigu non brillant, un clavecin possédant « une voix chantante à l'italienne, une articulation claire à l'allemande, une mécanique réactive à la française », pour reprendre les mots de son concepteur.

L'enregistrement dans l'église Sainte-Aurélie de Strasbourg, en diverses prises entre juillet 2020 et mars 2021, est aéré et en même temps d'une agréable proximité quant à la saisie du violon. Le clavecin est restitué avec autant de relief.

Texte de Jean-Pierre Robert   

Plus d’infos

  • JS. Bach : Sei Solo à Violino senza Basso accompagnato Libro Primo BWV 1001-1006
  • Sonata per Cembalo Solo BW 964 (d'après la Sonata Seconda BWV 1003)
  • Adagio per il Cembalo Solo BWV 968 (d'après la Sonata Terza BWV 1005)
  • Praeludium pour orgue BWV 529. Choral pour orgue ''Sei Lob und Preis mit Ehren'' (extrait de la cantate BWV 29)
  • Guillaume Rebinguet Sudre, violon, clavecin et orgue
  • 2 CDS L'Encelade : ECL 2001 (Distribution : Socadisc & Believe Digital)
  • Durée des CDs : 73 min + 78 min
  • Note technique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge (5/5) 

CD disponible sur Amazon

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Bach, Guillaume Rebinguet Sudre

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus