PUBLICITÉ
  • Michel Jakubowicz
  • Musique

Concert : la pianiste Martha Argerich fête ses quatre-vingts ans au Dôme des Grandes Ecuries à Chantilly

MarthaArgerich
Martha Argerich au piano.

  • Saint-Saëns : Polonaise pour 2 pianos opus 77
  • Chopin : Impromptu N°3 opus 5, Polonaise N°6 opus 53 « Héroïque »
  • Gershwin : 3 Préludes
  • Chostakovitch : Concertino pour deux pianos opus 94
  • Franck : Sonate pour violon et piano
  • Avec : Theodosia Ntokou (piano), Cristina Marton-Argerich (piano), Evgeny Kissin (piano), Martha Argerich (piano), Maxim Vengerov (violon)
  • Dôme des Grandes Ecuries Chantilly, le 12 juin 2021, à 20 H

Martha Argerich, Maxim Vengerov, Evgeny Kissin, Theodosia Ntokou et Cristina Marton-Argerich interprètent Chostakovitch, Saint-Saëns, Gershwin, Franck et Chopin.

C’était d’abord avec la Polonaise pour 2 pianos opus 77 de Saint-Saëns que s’ouvrait ce concert célébrant les quatre-vingts ans de Martha Argerich. Cette pièce était brillamment interprétée par Theodosia Ntokou et Cristina Marton-Argerich. Evgeny Kissin proposait ensuite un superbe programme regroupant des œuvres de Chopin et de Gershwin. Ce qui nous valait une caracolante et fantastique Polonaise N°6 en la bémol opus 53 « héroïque ». Vivement ovationné par le public, Evgeny Kissin offrait une valse de Chopin.

LA SUITE APRÈS LA PUB

En deuxième partie, Martha Argerich (piano) et Theodosia Ntokou (piano) s’attelaient à un bref Concertino pour deux pianos de Chostakovitch, révélant l’habituel penchant du compositeur pour le sarcasme et l’ironie. La dernière œuvre de ce concert se constituait de la Sonate pour violon et piano de César Franck. Composée en 1886, elle précède de deux ans son chef-d’œuvre symphonique, sa Symphonie en ré mineur datant de 1888. Cette Sonate pour violon et piano permettait à Martha Argerich (piano) et Maxim Vengerov (violon) d’exprimer toute la fougue et la passion qui parcourent incessamment cette œuvre aux difficultés diaboliques parfaitement dominées par les deux interprètes. Ce concert dédié à Martha Argerich offrait la possibilité à cette artiste hors-normes de parcourir un programme éclectique, grâce aussi à un entourage musical impressionnant constitué de Maxim Vengerov (violon) et d’Evgeny Kissin (piano). En guise de bis après la Sonate de César Franck, Martha Argerich et Maxim Vengerov accordaient au public un bis de Fritz Kreisler : Schön Rosmarin.

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Chostakovitch, Gershwin, Chopin, Saint-Saëns, César Franck , Theodosia Ntokou, Cristina Marton-Argerich, Evgeny Kissin, Martha Argerich, Maxim Vengerov

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus