CD : Suites & Sonates pour flûtes de Michel de La Barre

Michel de la barre suites et sonates

  • Michel de La Barre : Premier Livre de pièces pour la flûte traversière avec la basse continue : IIème suite en sol majeur & Vème suite en mi mineur. Deuxième Livre de pièces pour la flûte traversière : IIème Suite en do mineur & IXème Suite en sol majeur
  • Premier Livre de trios pour les violons, flûtes et hautbois : Ière Suite en do mineur. Troisième Livre de trios pour les violons, flûtes et hautbois, mêlées de sonates pour la flûte traversière : Ière Suite en sol mineur & IIIème Suite en mi mineur 
  • Ensemble Tic-Toc-Choc : Valérie Balssa (flûte traversière), Jean-Pierre Nicolas (flûte à bec), Emmanuel Balssa (viole de gambe), Michèle Dévérité (clavecin), Miguel Henry (théorbe et guitare baroque)
  • 2 CDs Incises : INC004 (Distribution : Outhere Music)
  • Durée des CDs : 44 min 05 s + 59 min 38 s
  • Note technique : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte (5/5) 

Faire se côtoyer flûte à bec et flûte traversière, tel est le propos de ce merveilleux disque. Autour de Michel de La Barre, le maître incontesté de la seconde au tournant des XVIIème et XVIIIème siècles, et au travers d'un échantillon de huit œuvres représentatives de son style. Au-delà de l'aspect purement musicologique, il faut se laisser aller au plaisir de l'écoute de sonorités envoûtantes procurées par des interprètes dont la faconde semble inépuisable.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Michel de La Barre (1675-1745) était considéré comme un des meilleurs joueurs de flûte traversière de son époque. Il est un prolifique pourvoyeur d’œuvres pour l'instrument, ce qui le place comme fondateur de l'école française de celle-ci, dans le sillage de Marin Marais. Que ce soient des pièces en trio dont il publiera trois recueils entre 1694 et 1707 ou des pièces pour flûte traversière et basse continue, avec également trois livres, de 1702 à 1722, il la met grandement en valeur, ne serait-ce que par les conseils précis d'interprétation qu'il multiplie, s'agissant en particulier de l'ornementation que l’interprète est censé ajouter à son jeu. Ces pièces sont conçues sur le modèle de la suite de danses françaises et sont précédées d'un prélude. Les danses sont agencées de manière différente d'une œuvre à l'autre. Simple dans la forme, l'écriture révèle cependant un grand raffinement et le recours à des tonalités inhabituelles, voire quelque peu ingrates pour l'instrument, manifestation d'une vraie audace sonore. Cela se vérifie en particulier dans les Pièces en trio qui flattent le registre médian et le grave de la flûte. Les possibilités expressives en sont décuplées, illustrant ce que d'Aquin qualifie chez de La Barre de « merveilleux don d'attendrir ». Il faut dire que si la flûte traversière, ou flûte allemande, semble s'imposer, la flûte à bec, ou flûte douce, n'en conserve pas moins tous ses prestiges. En fait, à cette époque de la fin du XVIIème, les deux sortes d'instruments cohabitent. D'où l'idée de les confronter dans une démarche musicologique avancée.

C'est le propos de l'Ensemble Tic Toc Choc dans les trois Trios pour les violons, flûte et hautbois, mêlés de sonates pour la flûte traversière présentés ici. Qui voient les deux sortes de flûte mêler leurs différences subtiles grâce à un travail perspicace sur les couleurs de chacun des instruments, dans « une tendre complicité », selon le mot des présents interprètes. Ainsi du ''Rondeau gai'' de la IIIème Suite en si mineur du Troisième Livre. Et surtout de la ''Plainte'' où chacun des instruments apporte une sonorité bien différente dans le registre de la douceur. Ce mariage original des deux types de flûtes, on le trouve aussi bien dans les morceaux élégiaques de la suite Sonate en mi mineur du même Livre. Et pour ce qui est du registre vif, avec les deux fugues de cette même suite et leurs cocasses pépiements. Des effets de surprise apparaissent, comme dans la Ière suite en do mineur du Premier Livre de trios : un Rigaudon où deux petites flûtes, traversière piccolo et à bec soprano, déroulent leurs joyeuses guirlandes. La Passacaille finale est aussi chantante que généreuse, proche du mouvement perpétuel. À noter, dans une autre suite en sol mineur du IIIème Livre, une collection de divers ''Petit rien'' distribués à l'un ou l'autre des protagonistes, en solo, duo ou quatuor.

Les Pièces pour la flûte traversière avec la basse continue montrent combien le nouvel instrument traverso offre de possibilités expressives. On entend deux suites tirées du Premier Livre, la IIème en sol majeur et la Vème en ré mineur, présentant l'une et l'autre, après un prélude, une succession de danses sous-titrées. Ainsi pour la première, ''la cadette'', gigue animée, ''l'aînée'', sarabande expansive, et plus loin une langoureuse Gavotte ''la Thérèse'' ou encore un Rondeau bien rythmé ''L'étourdi'' dont le tempo se modifie d'amusante façon. Dans l'autre de ces suites, on apprécie une Allemande bien allante ''la Mariane'' ou une brève Gavotte l'air de ne pas y toucher, intitulée ''la bagatelle'', avant un finale étourdissant de vie. Les deux suites extraites du Deuxième Livre, dont l'une porte l'énigmatique sous-titre de ''Sonate l'inconnue'' et l'autre aligne plusieurs rondeaux, offrent pareil ravissement, celui de raconter à chaque fois une histoire intime.

Dans cette fabuleuse déclinaison de sonorités de flûte, qui ne réserve aucune monotonie tant ces pièces recèlent d'inventivité mélodique, l'Ensemble Tic Toc Choc aligne une qualité instrumentale rare. La flûte traversière de Valérie Balssa ou la flûte à bec de Jean-Pierre Nicolas, lesquelles se subdivisent en traverso et piccolo chez la première, flûte alto, de voix et soprano, pour le second, rivalisent d'adresse et de sensualité sonore. Le continuo, Emmanuel Balssa, viole de gambe, Michèle Dévérité, clavecin, et Miguel Henry, théorbe et guitare baroque, procurent un somptueux écrin.

Ils sont enregistrés dans l'acoustique intimiste d'une église : relief, proximité des instruments, intéressant travail sur le son, tout pour renforcer le sentiment de délicieux poison de toutes ces musiques.

Texte de Jean-Pierre Robert

CD et MP3 disponibles sur Amazon 

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Michel de La Barre, Ensemble Tic-Toc-Choc, Valérie Balssa, Jean-Pierre Nicolas, Emmanuel Balssa, Michèle Dévérité, Miguel Henry

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework