Concert : les Sonates pour flûte et clavecin et pour flûte et basse continue de Johann Sebastian Bach au Théâtre Grévin

Francois Lazarevitch

  • Johann Sebastian Bach : Sonates pour flûte et clavecin
  • Sonates pour flûte et basse continue
  • Les Musiciens de Saint-Julien
  • François Lazarevitch (flûte)
  • Lucile Boulanger (viole de gambe)
  • Justin Taylor (clavecin)
  • Lundi 24 février 2020, à 20 h 30
  • Théâtre Grévin
    10, boulevard Montmartre
    75009 Paris
    www.philippemaillardproductions.fr

François Lazarevitch, à la flûte, Lucile Boulanger, à la viole de gambe et Justin Taylor, au clavecin, interprètent Johann Sebastian Bach. 

LA SUITE APRÈS LA PUB

Sur les sept Sonates pour flûte et clavecin et basse continue écrites par Johann Sebastian Bach (BWV 1020 et BWV 1030-1035), les trois musiciens de ce concert, à savoir François Lazarevitch (flûte), Lucile Boulanger (viole de gambe) et Justin Taylor (clavecin), nous en proposaient quatre (BWV 1032, BWV 1035, BWV 1030 et BWV 1034). Ils ne se contentaient pas uniquement de ces quatre Sonates puisqu’ils ajoutaient à ce programme non seulement une Toccata pour clavecin en ré majeur BWV 912 mais également des Transcriptions pour viole de gambe seule de pièces en sol mineur d’après des œuvres pour luth et pour flûte de Johann Sebastian Bach.

Les Quatre Sonates de Johann Sebastian Bach interprétées durant cette soirée au Théâtre Grévin surprennent par leur inventivité permanente, confinant parfois à l’austérité, mais dévoilant à chaque mouvement des univers en perpétuel renouvellement, relançant avec vivacité une inspiration toujours en éveil. L’unique pièce pour clavecin seul figurant dans ce concert, la Toccata BWV 912 en ré majeur n’était en rien une œuvre mineure, puisque composée de cinq parties enchaînées. Elle se concluait de manière éclatante et lumineuse, mettant ainsi à mal l’idée d’un Johann Sebastian Bach sévère et hermétique.

Signalons enfin dans ce concert la transcription pour viole de gambe seule de deux pièces originalement écrites pour le luth et la flûte. Seul un des fils les plus doués du grand Cantor de Leipzig s’aventurera dans la voie tracée par son père dans le genre clavecin et flûte.Il s’agit des Sonates pour flûte et clavecin de Carl Philipp Emmanuel Bach marquées par une inclination certaine vers le style rococo.
L’interprétation des Sonates de Johann Sebastian Bach donnée durant ce concert subjuguait par la virtuosité et la musicalité de trois musiciens, totalement immergés dans ces labyrinthes musicaux fascinants que peu d’interprètes sont capables de porter jusqu’à leur terme. François Lazarevitch, à la flûte, Lucile Boulanger, à la viole de gambe et Justin Taylor au clavecin assuraient en fait une formidable unité à ce programme entièrement consacré à l’aspect chambriste de l’œuvre de Johann Sebastian Bach. Après un accueil chaleureux du public à l’issue de ce concert, les trois musiciens accordaient deux bis superbes : l’un mêlant hardiment Bach et le folklore irlandais, le second célébrant Rameau avec un extrait des Pièces de clavecin en concert.

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Bach, Théâtre Grévin

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework