icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Concert : l’Ensemble La Française en concert à l’Eglise des Blancs-Manteaux

Ensemble La Francaise

  • Hypotyposis, Musique et architecture Rocaille
  • Jean-Philippe Rameau, Louis-Nicolas Clérambault, Jean-Baptiste Barrière, Joseph Bodin de Boismortier, Georg Philip Telemann, Joseph-Nicolas-Pancrace Royer, Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville, François Francoeur, Jean-Marie Leclair
  • Conception artistique et traverso : Aude Lestienne
  • Violon : Shiho Ono
  • Violoncelle : Jean-Baptiste Valfré
  • Clavecin : Kazuya Gunji
  • Photographies : Nicolas Dehove
  • Mise en scène : Florence Beillacou
  • Création lumière : Amandine Jeanroy
  • Régie : Josselin Lieggi
  • Eglise des Blancs-Manteaux, Mercredi 5 juin 2019, à 20 h 
    12 rue des Blancs-Manteaux
    75004 Paris
    www.ensemblelafrancaise.com

Parcours musical effectué dans le baroque français par un Ensemble talentueux : La Française.

En cette soirée musicale du 5 juin 2019 donnée à l’Eglise des Blancs-Manteaux, l’Ensemble La Française proposait au public un parcours dans l’univers du baroque exclusivement dédié aux compositeurs français. Seule exception, la présence de Georg Philip Telemann mais par sa parfaite connaissance du style français, celui-ci méritait largement sa place dans ce concert. Le Concert proprement dit débutait par une pièce célèbre pour clavecin de Jean-Philippe Rameau : Les Cyclopes, provenant des trois volumes de pièces de clavecin publiées par le compositeur. Peut-être davantage connu pour son œuvre pour orgue, Louis-Nicolas Clérambault était ensuite présent avec une Sonate l’Anonima en deux parties. Jean-Baptiste Barrière était présent avec sa Sonate V Livre I (Adagio, Allegro), se voyant lui succéder la Sonate 2 op.51 de Joseph-Bodin de Boismortier, auteur aussi de cantates pour voix seule : Les Quatre 

Saisons. Le prolifique auteur de plus de Six cent Ouvertures ou Suites pour orchestre, Georg Philip Telemann était présent dans ce concert avec le Quatuor parisien, Première Suite (La Réplique). Joseph Bodin de Boismortier était à nouveau présent avec sa Première Sérénade op.39 (Ouverture, Entrée rustique, Air gracieux). Bien que célèbre pour ses opéras, Joseph-Nicolas Pancrace Royer a laissé dans le domaine du clavecin des pièces fameuses dont La marche des scythes provenant du Premier Livre de pièces pour clavecin. Telemann était à nouveau présent avec son Quatuor parisien No8, alors que Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville, auteur aussi d’une pastorale héroïque Titon et l’Aurore, lui succédait avec sa Sonate 1 op.4 (Grave). Joseph Bodin de Boismortier réapparaissait à nouveau avec sa Sonate 4 op.91 (Gaiement-Air gracieux). François Francoeur figurait également dans ce concert avec sa Sonate 6 Livre II (Adagio-Rondeau). Le concert prenait fin avec la Deuxième récréation (1737) en trois parties : Ouverture-Forlane-Tambourins de Jean-Marie Leclair.

Fort bien accueilli par le public de l’Eglise des Blancs-Manteaux, l’Ensemble La Française proposait en bis les Tambourins de Jean-Marie Leclair. Signalons aussi que pendant toute la durée du concert étaient projetées d’excellentes photos de détails architecturaux prises à Paris, Versailles, en province, tant dans les églises que dans les hôtels particuliers ou sur les places et jardins ou même les galeries, tout cela pour montrer les rapports entre la musique et les lieux de l’époque.

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework