icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

2 CD : Sonatas & Partitas de Johann Sebastian Bach, par Gottfried von der Goltz au violon

Gottfried Von Der Goltz

  • Johann Sebastian Bach Sonatas & Partitas, BWV 1001-1006
  • Gottfried von der Goltz, violon
  • 2 CD Aparté
  • Durée : CD 1 : 65 min 52 s / CD 2 : 71 min 7 s
  • Notation : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)

Si les Sonates et Partitas pour violon seul de Johann Sebastian Bach qui seront achevées en 1720 constituent à elles seules un sommet dans l’art du violon dans ce début du XVIIIème siècle, elles trouveront leur prolongement dans les Six Suites pour violoncelle BWV 1007-1012 publiées ultérieurement, symbolisant elles aussi un seuil infranchissable dans la littérature pour violoncelle seul.

Il semble, à l’écoute de ces six chefs-d’œuvre de Johann Sebastian Bach consacrés au violon, que le compositeur de la Messe en Si mineur y ait accumulé d’incroyables difficultés, tant stylistiques que techniques, auxquelles tout adepte du violon doit tant bien que mal se confronter. C’est aujourd’hui, après tant d’autres, au tour de Gottfried von der Goltz de relever le défi que pose de manière totalement abrupte, ce monument composé de Trois Sonates et Trois Partitas que l’un des plus grands génies de tous les temps a imaginé . Aussi à l’aise dans les Sonates que dans les Trois Partitas (dont la Partita No2 en ré mineur BWV recèle une gigantesque et redoutable Chaconne) Gottfried von der Goltz semble avancer avec aisance dans un univers dont il connaît à l’évidence chaque détour. Son style d’une limpidité exemplaire s’évertue à rendre l’écriture complexe, tournoyante, imprévisible du Grand Cantor de Leipzig, proche de la simplicité et de la transparence. Pourtant, l’enregistrement présent de ces Six Sonates et Partitas de Johann Sebastian Bach par Gottfried von der Goltz ne manque guère de prédécesseurs, loin s’en faut ! Parmi les plus anciennes prestations il faut bien sûr évoquer les versions de Nathan Milstein et de Yehudi Menuhin, sans oublier les versions signées par Itzhak Perlman et Arthur Grumiaux. Enfin il faut aussi citer des versions beaucoup plus récentes signées par Christian Tetzlaff, Isabelle Faust, Amandine Beyer et James Ehnes.
Bref, cette nouvelle version signée Gottfried von der Goltz, sans forcément détrôner ni les aînés ni ses contemporains, y fait décidément fort bonne figure, puisqu’elle propose une vision attachante et dépoussiérée de ces six chefs-d’œuvre sortis de l’imagination fertile et inépuisable de Johann Sebastian Bach.

Texte de Michel Jakubowicz

CD disponible sur Amazon


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework