icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Concert - soirée sous le signe du baroque, illustrée par deux compositeurs essentiels de cette période, Scarlatti et Händel

Thibault Noally Vivicaa Genaux

La mezzo-soprano, Vivica Genaux et l’ensemble Les Accents dirigés du violon par Thibault Noally, proposaient au public de la Salle Gaveau, une plongée singulière, effectuée dans l’univers de deux géants du baroque : Alessandro Scarlatti et Georg Friedrich Händel.

On aurait tort de confiner Alessandro Scarlatti (1660-1725) au seul domaine du sacré (Passion selon Saint Jean, Messe de Sainte-Cécile). Il laisse également dans le domaine de l’opéra de nombreux témoignages comme Pompeo (Rome, 1683), Pirro e Demetrio (Naples, 1694) ou La Donna encora e fedale (Naples, 1698). Vivica Genaux, la mezzo-soprano qui officiait en ce soir du 5 juin 2018 à la Salle Gaveau, en compagnie de Thibault Noally dirigeant du violon Les Accents, proposait au public de la Salle Gaveau des Airs tirés d’autres extraits d’ouvrages lyriques d’Alessandro Scarlatti, comme Marco Attilio Regolo et Mitridate Eupatore. Le deuxième compositeur de cette soirée placée sous le signe du baroque était bien entendu Georg Friedrich Händel. L’auteur du Messie et de la Water Music était ici présent non seulement par l’opéra mais également par l’oratorio. Les extraits d’opéras de Händel comprenant des Arias d’Agrippina et de Rodrigo figuraient dans ce récital. Vivica Genaux interprétait également des Arias de Il Trionfo del Tempo e del Disinganno représentant un genre particulièrement cultivé chez Händel : l’oratorio. Thibault Noally, dirigeant avec son habituelle maestria son ensemble Les Accents, permettait à Vivica Genaux de souffler quelque peu entre les complexes Arias de Scarlatti et de Händel en interprétant quelques œuvres instrumentales des deux maîtres. Ces intermèdes instrumentaux étaient constitués de la Sonata a 4 en fa majeur et la sinfonia extraite de l’opéra Flavio Cuniberto d’Alessandro Scarlatti ainsi que le Concerto pour violon et cordes HWV 288 de Händel. Vivica Genaux, la mezzo-soprano italienne qui incarnait la voix baroque de ce concert entièrement consacré à Alessandro Scarlatti et Georg Friedrich Händel, imposait sa maîtrise absolue du chant tant sur le plan de la musicalité que sur le plan de la virtuosité vocale. Elle s’avérait parfaitement émouvante dans l’air de Piacere tiré de l’oratorio de Händel Il Trionfo del Tempo e del Disinganno.

Il est presque superflu de préciser que Thibault Noally soutenait admirablement Vivica Genaux avec son ensemble Les Accents aux cordes impeccables de justesse, donnant à cette soirée une tenue considérable.

Texte de Michel Jakubowicz


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Salle Gaveau

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework