icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

CD : Khaled Aljaramani - Athar

khaled-aljaramani-atharMoucharabieh sans numéro
Institut du Monde Arabe
www.imarabe.org
Notation : etoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-grise(4/5)

L’album Athar (Traces) de Khaled Aljaramani, produit par l’Institut du Monde Arabe est un beau témoignage de ce qu’un virtuose du ‘oud peut réaliser. Et Khaled Aljaramani est un remarquable joueur de ‘oud et compositeur.

Contrairement à ce que pensent beaucoup de mélomanes européo-centrés à l’excès, ce genre de musiques est parfaitement audible pour des oreilles européennes, d’autant que Khaled Aljaramani échappe aux normes de la musique traditionnellement créée dans son pays, la Syrie. Il joue merveilleusement de ce luth (al-oud, c’est le même mot) qui a hanté la musique de notre Moyen Age et sur lequel a sans doute été déclamée la Chanson de Roland, avec une telle virtuosité et un tel brio que sa musique ne peut que parler directement à celui qui l’écoute. Si certaines notions nous échappent (« Improvisation dans le mode Samâ i Bayat » ou « dans le mode Rast »), du fait de notre ignorance, d’autres titres sont évidents : « Ombres », « Joie », « Eloignement », « Cheval et Songe » et cette musique à moitié rêveuse, à moitié dramatique, ne peut que nous intéresser. A l’heure où la Syrie est en proie à une histoire effroyable, tragique et lugubre, écouter ce que joue un musicien syrien comme Khaled Aljaramani, artiste novateur et personnel, c’est déjà ouvrir une fenêtre sur l’avenir.

texte de Michel Laroche

CD disponible sur Amazon


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework