PUBLICITÉ

Octavio AMP : le petit ampli Hifi français connecté, tout-en-un et abordable, avec streamer et DAC intégrés

Octavio AMP 1

Les usages changent et les tout-en-un audio occupent logiquement de plus en plus de place dans l’univers Hifi. Mais ces appareils sont généralement très coûteux et donc pas forcément à la portée du grand public. Plusieurs constructeurs tentent malgré tout de faire changer les choses, au milieu de solutions un peu plus DIY. Sonos propose déjà son propre appareil, le Sonos Amp, un modèle bien évidemment dédié à son écosystème. Tout aussi intéressant (peut-être même davantage), l’Octavio AMP est un streamer tout-en-un abordable et complet.

La compacité au centre de tout

Loin du volume important de la plupart des streamers, l’AMP du constructeur français Octavio mise sur une véritable compacité : l'appareil mesure en effet 20 x 20 x 4 cm. Son poids n’est en revanche pas indiqué.
L’appareil, bien plus haut de gamme que le petit module Stream, se présente sous la forme d’un châssis en aluminium anodisé et en acier inoxydable, reposant sur des pieds amortissants. Loin des produits premium arborant des écrans tactiles en couleur, l’AMP mise sur une épure totale de son interface. La façade n'accueille qu’une large molette pour le volume, le bouton power et un réglage de la source.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Octavio AMP 3

En dépit de cette compacité, un certain nombre de connectiques sont de la partie, à savoir :

  • des entrées réseau : RJ45, USB-A (lecture clé USB), puce WiFi, Bluetooth (prise antenne) ;
  • une entrée numérique optique ;
  • des entrées analogiques : 2 entrées stéréo RCA ;
  • une sortie analogique pour caisson de basses
  • une sortie bornier stéréo.

Bien sûr, les plus audiophiles et technophiles pointeront du doigt quelques manques, comme l’absence de prises HDMI ARC ou USB-B.

Connectivité complète et puissance suffisante

La connectivité réseau est une chose, la gestion des protocoles en est une autre. Ici, la marque a prévu deux cas de figure. La première est l’utilisation de son application pour smartphone, Octavio Virtuose, qui donne accès à l’essentiel des services de streaming. En outre, il reste possible d’utiliser une application PC DLNA/UPnP.

Octavio AMP 2

La seconde option consiste à se reposer sur l’un des protocoles réseau supportés par le constructeur. L’AMP est en effet compatible AirPlay 2, Spotify Connect, Tidal Connect, ainsi que le service de radio TuneIn.
Pour la compatibilité audio, l’Octavio peut accueillir des flux PCM jusqu’en 24 bits/192 kHz via son entrée optique. En réseau, l'appareil peut prendre du PCM jusqu'en 24 bits/192 kHz. Quant au DAC, il s'agit d'une puce PCM1798 de Texas Instrument.
Enfin, l’appareil joue le rôle d’amplificateur intégré stéréo. Sans surprise, il ne faut pas s’attendre au produit le plus costaud du genre. Ici, Octavio opte visiblement pour un module d’amplification en Classe D TPA 3250.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Octavio AMP 4

Notons un point intéressant : la puissance de sortie dépend de l’alimentation utilisée. En effet, la marque opte pour une alimentation séparée, type adaptateur. De base, l’alimentation (fournie) de 24 V permet d’atteindre 65 W par canal sous 4 Ohms et 35 W par canal sous 8 Ohms. Via l’alimentation 36 V, il est possible d’atteindre 100 W par canal sous 4 Ohms et 60 W par canal sous 8 Ohms. Tous ces chiffres sont donnés pour une distorsion harmonique de 1%, qui est à notre sens une limite à ne pas franchir.
Disponible dès maintenant sur le site de la marque, l’Octavio AMP est vendu au prix de 700 euros.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Octavio

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus