PUBLICITÉ

Cayin RU6 : le constructeur brosse les anciens audiophiles dans le sens du poil avec ce mini DAC R2R

Cayin RU6

Technologie considérée comme obsolète par certains, comme plus "musicale" par d'autres, la conversion R2R conserve une niche d'adeptes qui ne jurent que par elle. Bien qu'assez rare, elle apparaît encore çà et là dans certains produits. Ici, c'est Cayin qui se prête à l'exercice avec le RU6, un DAC/ampli casque USB plutôt intéressant.

>>> ACHETER, TROUVER LE MEILLEUR PRIX pour le Cayin RU6

LA SUITE APRÈS LA PUB

Une forme classique et premium, double sortie en prime

Rien ne ressemble plus à un DAC USB nomade qu'un autre DAC USB nomade. Cayin propose donc un appareil aux dimensions et au design général tout à fait classiques. Le RU6 est un parallélépipède mesurant 25,4 x 65 x 13,7 mm pour 28 g, avec quelques éléments bien à lui, comme des chanfreins et des boutons de contrôle sur la tranche.

Cayin RU6 01

Au moins, Cayin a vraiment fait un effort sur la fabrication, composée par un châssis en aluminium anodisé et une façade en verre, avec un écran OLED indicatif. Le RU6 se raccorde via sa connectique USB-C sur le périphérique ciblé, qui lui fournit à la fois les données et l'alimentation.

Un avantage particulièrement intéressant de ce modèle réside dans l'intégration de deux sorties. Il est en effet équipé d'une classique prise jack 3,5 mm (asymétrique) et d'une sortie jack 4,4 mm (symétrique). 

R2R contre Delta-Sigma

Plus qu'un DAC USB classique qui embarquerait une puce ESS, Cayin mise sur une conception maison, à échelle de résistances, aussi appelée R2R. Pour synthétiser cette approche, qui fut la première sur les DAC audio, elle consiste à attribuer une valeur de bits à chaque échelon de l'échelle de résistance, ce qui permet de créer des réseaux 16 ou 24 bits assez simplement. Le défaut historique de cette technologie est malheureusement sa précision toute relative. La tolérance des résistances qu'impliquent les très faibles niveaux de tension fait qu'un produit correct demandait déjà des composants extrêmement chers. Pour cette raison, le SNR des anciens DAC R2R n'excédait en général pas les 12 bits en pratique.

La technologie a malgré tout évolué, est devenue bien plus moderne, par exemple grâce à l'intégration de puces FGPA et de systèmes de relais.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Cayin RU6 02

Ici, Cayin évoque un réseau de 96 résistances (48 par canal) afin de créer le circuit de conversion du RU6, sans fournir plus de précision. Toutefois, des mesures comme le SNR semblent justement se rapprocher de celles des bons DAC Delta-Sigma, ce qui est déjà très impressionnant. 

Le RU6 prend en charge le PCM jusqu'en 24 bits/384 kHz et peut même décoder le DSD256. Sur ce dernier, Cayin ne précise pas comment la conversion s'effectue, sachant qu'un R2R n'est absolument pas adapté à ce type de flux. Convertir du DSD reste simplissime, puisque cela ne demande, sur le papier, qu'un circuit de filtrage passe-bas. C'est ce qui a sûrement été mis en place ici.

L'amplification, symétrique, permet quant à elle d'assurer un assez bon niveau de sortie (mais réservé majoritairement aux produits nomades) : 213 mW sous 32 Ohms via la sortie 4,4 mm et 138 mW sous 32 Ohms via la sortie 3,5 mm. Pour proposer le réglage sonore le plus précis possible, le RU6 dispose de 99 niveaux.

Un modèle parmi d'autres ? Ou un véritable roi sonore ? Le Cayin RU6 est déjà disponible, au prix de 250 euros. Cela place son tarif au-dessus de la moyenne par rapport aux autres produits du genre.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Cayin

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus