PUBLICITÉ

McIntosh MB20 : un module Bluetooth audiophile High End ?

McIntosh MB20 ONmag 1

Pour beaucoup d'audiophiles, Bluetooth ne rime pas avec Hifi. Il reste pourtant un protocole incontournable pour la liberté et la souplesse qu'il apporte. En plus de proposer cette option dans certaines électroniques (streamers et DAC/amplis par exemple), certains constructeurs vont jusqu'à développer des boîtiers spécifiquement dédiés à cet usage. Le nouveau MB20 de McIntosh est totalement dans cette optique, mais procède avec beaucoup de soin.

>>> COMPARER LES PRIX EN LIGNE pour le McIntosh MB20

LA SUITE APRÈS LA PUB

 

Émetteur, récepteur, DAC et interface

Pour une fois, McIntosh n'insiste pas sur les composants et technologies internes, souvent très nombreuses sur ses amplificateurs, mais sur les fonctions de l'appareil. Ainsi ce MB20 se comporte-t-il à la fois comme un module Bluetooth, alimenté via une prise USB-C, mais également comme un DAC.

McIntosh MB20 ONmag 8

Assez volumineux pour un boîtier Bluetooth, cet élément se concentre tout d'abord sur la connectique. En plus de la possibilité de connexion par son port USB-C (fonctionnant apparemment comme une entrée DAC), le MB20 dispose d'une entrée coaxiale RCA et d'une entrée optique, d'une entrée analogique RCA et d'une entrée analogique XLR (double XLR 3 broches). On retrouve les mêmes connectiques en sorties : une sortie optique, une sortie SPDIF RCA, une sortie analogique RCA et une sortie en double XLR 3 broches.

Les premières permettent au module de fonctionner en tant qu'émetteur, pour envoyer le flux Bluetooth vers un récepteur dédié. Les secondes transforment le MB20 en récepteur Bluetooth, voire en simple DAC si l'appareil exploite une de ses entrées numériques et une de ses sorties analogiques.

McIntosh MB20 ONmag 5

LA SUITE APRÈS LA PUB

En utilisant les sorties numériques (optique et SPDIF coaxiale), il peut être raccordé sur un DAC externe, ce qui lui permet d'envoyer un flux en 24 bits/96 kHz max (limitations SPDIF). Ici, seule l'entrée USB exploite au maximum les capacités du DAC interne, à savoir une lecture PCM jusqu'en 32 bits/384 kHz (compatibilité avec la plupart des types de fichiers audio) et DSD128.

En tant que module Bluetooth de classe 1 (classe d'émission/réception la plus puissante) pouvant fonctionner avec une antenne, le McIntosh MB20 prend en charge les codecs SBC et AAC, mais également des codecs plus avancés de Qualcomm : l'AptX, l'AptX HD, ainsi que l'AptX LL, ce dernier permettant une latence des plus réduites avec un casque ou une enceinte compatible (pratique pour un flux vidéo non compensé). Le passage d'un codec HD à un codec basse latence s'effectue grâce à un simple commutateur à l'arrière de l'appareil. Un second commutateur propose quant à lui de basculer du mode émetteur au mode récepteur.

McIntosh MB20 ONmag 12

Si le MB20 bénéficiera immanquablement du savoir-faire de McIntosh, son tarif de 500 $ (HT, le prix pour la France restant à confirmer) en fait tout de même un appareil assez cher par rapport aux autres modules Bluetooth déjà existants, en particulier face à certaines marques chinoises (mais déjà très bien établies).


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



McIntosh

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus