Bowers & Wilkins arrive enfin sur le marché des écouteurs True Wireless haut de gamme et il ne plaisante pas

Bowers And Wilkins PI5 PI7 ONmag 1

Dire que les écouteurs zéro fil du constructeur Bowers & Wilkins se sont fait attendre est un doux euphémisme. Sans doute désireux de frapper un grand coup, de se démarquer de la concurrence, le constructeur britannique a patienté pour présenter des produits vraiment haut de gamme, baptisés PI5 et PI7. Le PI7, en particulier, risque bien de marquer les esprits. 

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> VOIR LES PRIX EN LIGNE
- pour les Bowers & Wilkins PI5
- pour les Bowers & Wilkins PI7

Un luxe à l'image des casques

Premier constat, les PI5 et PI7 misent sur une forme presque équivalente, se distinguant avant tout sur les fonctions et la technique. Les deux produits arborent ainsi un design des plus luxueux, avec une structure en deux parties. La première, elliptique, contient notamment les transducteurs, quand la seconde, revêtue d'une belle finition métallique, rappelle le luxe des casques de la gamme PX. Les deux références sont certifiées IP54, ce qui est à peu près la norme actuellement (résistance à la poussière et aux projections d'eau).

Bowers And Wilkins PI5 PI7 ONmag 8

La boîte, un peu plus classique, n'est pas en reste, car elle affiche des lignes simples mais une belle harmonie des tons. Les deux modèles proposent une charge par induction.

Au chapitre des fonctions communes, l'un et l'autre intègrent un capteur optique, détectant si les écouteurs sont placés sur l'oreille ou non (pour déclencher automatiquement la lecture/pause). De même, la navigation repose dans les deux cas sur un principe de bouton tactile multifonction, les commandes étant programmables sur une application dédiée.

Bowers And Wilkins PI5 PI7 ONmag 6

Cette application permet également, selon la marque, de basculer rapidement entre différents appareils conservés en mémoire. Les écouteurs ne sont néanmoins pas multipoint en tant que tel (à vérifier lors d'un futur test).

LA SUITE APRÈS LA PUB

 

Qualité et innovation, mais peu d'autonomie

Si une importante base commune est là, les PI5 et PI7 se séparent assez largement sur le plan de l'ambition technique.

Déjà ambitieux, les PI5 intègrent un système de réduction de bruit active hybride, une puce Bluetooth 5.0 avec support du codec AptX (en plus de l'AAC et du SBC), mais surtout un transducteur dynamique de 9,2 mm développé par la marque, visiblement avec une membrane en biocellulose, spécialité du constructeur. En général, ce type de HP est particulièrement à l'aise dans le bas du spectre.

Bowers And Wilkins PI5 PI7 ONmag 3

La synchronisation droite/gauche passe par la technologie True Wireless Stereo Plus de Qualcomm, ce qui permet de séparer les flux audio pour chaque canal. Les écouteurs utilisent bien évidemment une fonction Ambient Pass Through, équivalent B&W des modes transparence/retour sonore proposés par les autres marques.

Le PI7 reprend cette base, mais va clairement plus loin. Son architecture sonore, par exemple, repose sur une architecture deux voies hybride. Le transducteur dynamique est conservé, mais fonctionne de concert avec un transducteur à armature équilibrée. Le premier se charge ainsi des basses/médiums, le second des aigus. Notons que les deux HP sont propulsés par leur propre amplificateur dédié et que l'ensemble est complété par un DSP externe.

La réduction de bruit active va également plus loin, puisqu'elle repose sur un principe adaptatif, avec l'utilisation de quatre microphones par côté (au lieu de deux sur les PI5). Cette technologie de réduction plus élaborée se transmet également au mode kit mains-libres, lequel utilise un algorithme cVc2 à deux microphones par côté, contre un algo cVc à un seul microphone sur les PI5.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Bowers And Wilkins PI5 PI7 ONmag 4

En plus de toutes ces avancées, Bowers & Wilkins propose une compatibilité AptX Adaptive, ce qui permet, sur le papier, un fonctionnement en 24 bits / 48 kHz. L'AptX Adaptive implique surtout une compatibilité AptX HD, format plus courant sur les smartphones. Ce format, très énergivore, est difficile à tenir sur des écouteurs True Wireless, c'est pourquoi son implémentation est rarissime. Nous verrons si Bowers & Wilkins a réussi cet exploit sans sacrifier la qualité de connexion. L'échange entre les deux écouteurs n'est pas ici en TWS+, mais utilise un principe de champ proche, une méthode assez courante, qui permet de conserver plus facilement la qualité 24 bits.

Mais la caractéristique la plus atypique du PI7 est sans conteste la fonction sans fil de son boîtier. Branché sur une sortie jack ou sur une entrée numérique USBC-C (câbles livrés), celui-ci peut servir de base émettrice vers les écouteurs. Il est alors possible de raccorder, par exemple, une prise jack d'avion sur le boîtier et de profiter du flux audio sur les écouteurs, via une transmission basse latence. B&W ne précise pas quel type de transmission est utilisé, mais nous pouvons parler d'une réelle innovation en la matière - innovation que nous espérons voir se démocratiser chez la concurrence.

Bowers And Wilkins PI5 PI7 ONmag 5

Malheureusement, toute cette technologie a un prix, ou plutôt une durée, puisque les Bowers & Wilkins PI7 affichent une autonomie vraiment très faible qui atteint seulement 4 h 30 (max) en simple charge et qui risque d'affecter la durée de vie du produit (du fait de cycles de charge plus fréquents). Le boîtier permet d'effectuer quatre charges supplémentaires et un mode charge rapide est présent, permettant de gagner 2 h d'autonomie pour 15 min de charge. Concernant l'autonomie des PI5, B&W annonce les mêmes données.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le prix sera peut-être le principal frein à l'achat, puisque les écouteurs PI7 sont annoncés à 400 euros et les PI5 à 250 euros. Une tarification très élevée, surtout pour les PI7, mais qui pourrait bien se justifier par l'architecture sonore très poussée, ainsi que l'innovation. On ne pourra vraiment pas reprocher à Bowers & Wilkins de faire comme tout le monde.

Bowers And Wilkins PI5 PI7 ONmag 2

Les PI5 existeront en versions noir charbon et blanc/gris. Les PI7 seront pour leur part déclinés en noir/doré et blanc/doré.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Bowers & Wilkins

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework