PUBLICITÉ

Goldmund Eidos Reference SACD : un lecteur High End sculptural de 110 kg prêt à alléger votre portefeuille

Goldmund Eidos Reference SACD

Avec le nouvel Eidos Reference SACD, le mythique constructeur suisse de l'univers High End Goldmund présente un lecteur CD/SADC plus proche de l'œuvre d'art démesurée que du pur produit audio. Voilà un appareil extrêmement lourd, au design volontairement solennel, dont le prix pourrait atteindre des sommets.

Lecteur CD/SACD ou œuvre d'art ?

S'appuyant sur le design des produits de la prestigieuse gamme Reference (le haut de gamme chez Goldmung), l'Eidos Reference SACD avec son format "meuble Hifi" sera peut-être l'un des modèles les plus chers du genre, si ce n'est le plus cher.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Goldmund Eidos Reference SACD 01

Tout commence ainsi par la forme, puisque son design particulier est servi par une construction entièrement en métal, 100 % genevoise, à la manière d'un horloger suisse. L'ensemble est ainsi bâti en trois grandes parties : la structure, le boîtier d'alimentation et le transport CD/convertisseur en lui-même, tous les trois en métal. Goldmund ne précise pas s'il s'agit d'aluminium, d'acier, ou d'un mélange des deux. La marque met particulièrement l'accent sur l'amortissement et le découplage entre le sol/vibrations externes et les deux modules, grâce à cette structure à la forme étudiée.

Le lecteur CD est ainsi placé sur un îlot isolé, lui-même monté sur des pointes de découplage, et intègre un transport SACD construit par D&M. Goldmund affirme ainsi que ce design permet "d'augmenter la rigidité du mécanisme afin d'améliorer la transparence sonore". Un message qu'il est tout de même difficile de prendre pour argent comptant, tous les lecteurs CD dotés d'un mécanisme et d'une unité de lecture un tant soit peu modernes étant largement bit-perfect. Mais nous pouvons voir cela (avec un peu d'imagination) comme une sorte de "licence artistique", appliquée à un produit proche d'une sculpture (ce qui différencie souvent le haut de gamme du très haut de gamme).

Goldmund Eidos Reference SACD 03

L'unité d'alimentation est séparée du lecteur, installée sur un boîtier à part, lui-même placé de l'autre côté du plateau métallique. Petite touche supplémentaire de luxe : les commandes sont déportées sur un socle séparé du lecteur, littéralement entouré d'or. 

SACD/CD et DAC

Sans en avoir l'air, le Goldmund Eidos Reference SACD reste un lecteur classique, qui bénéficie de tous les raffinements modernes. Celui-ci peut assurer la fonction de DAC et intègre une entrée USB-B, une entrée optique au format Toslink, une prise SPDIF RCA et même une connectique AES/EBU (norme pro) format XLR. En sortie, il arbore la classique doublette RCA (2 VRMS) et XLR (4 VRMS).

LA SUITE APRÈS LA PUB

Malheureusement, Goldmund ne fournit pas vraiment de précisions concernant les composants utilisés, en particulier le DAC (ou les DAC) utilisé. La bande passante peut descendre à moins de 5 Hz (-0,15 dB) et monter jusqu'à plus de 96 kHz (-4,3 dB). La marque annonce également un SNR supérieur à 128 dB, un THD+N inférieur à 0,00016 %, et une diaphonie inférieure à -125 dB.

Goldmund Eidos Reference SACD 02

Quasi-sosie de l'ancien modèle Eidos Reference Blu-ray à 135 000 $ sorti il y a plusieurs années, l'Eidos Reference SACD devrait être vendu à un tarif tout aussi déraisonnable.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Goldmund

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus