PUBLICITÉ

Devialet Phantom I et Phantom II : modernisation discrète des surpuissantes enceintes connectées Made in France

Devialet Phantom ONmag

La Devialet Phantom est morte, vive la Phantom I. Sans révolutionner la gamme qui l'a véritablement propulsé vers un succès incroyable, le français Devialet la modernise discrètement, tout en renommant la gamme Phantom Reactor en Phantom II. Enfin, le constructeur présente l'Arch, un petit module pourvu d'une entrée analogique.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Evolutions discrètes : une gamme prête pour la modernité

Ne dites plus Phantom et Gold Phantom ! Ces deux versions passent à présent dans une même gamme Phantom I, sous les appellations Phantom I 103 dB (ancienne Phantom classique) et Phantom I 108 dB (ancienne Gold Phantom).

Presque identiques aux anciennes Phantom esthétiquement, ces deux nouveaux modèles se parent toujours d'un élégant coloris blanc, mais mat et non plus brillant. Une approche un peu plus sobre, sachant que la version Phantom I 108 dB conserve une tranche dorée. Les deux références sont également disponibles dans une version noire mate.

Devialet Phantom ONmag 4

Pour un peu plus de luxe, Devialet introduit une édition Phantom I 108 dB Opéra de Paris. Elle est semblable à la Phantom I 108 dB, mais une partie de son flanc est recouvert de feuille d'or (alliage de palladium et d'or jaune). Une simple coquetterie sans doute, mais qui trouvera son public.

La gamme Phantom I conserve le même modèle technique : il s'agit d'une très puissante enceinte connectée d'architecture trois voies, intégrant un tweeter et un HP de médiums avec membrane en titane, mais surtout le fameux HP de graves à très fort débattement, véritable spécialité de la marque.

Devialet Phantom ONmag 5

Les changements techniques sont, il faut le préciser, très minimes mais néanmoins réels. Les enceintes de la gamme Phantom I sont toujours propulsées par le même soc Cortex A9, sur lequel Devialet a procédé à quelques optimisations. Il semble également que la dissipation thermique ait été légèrement améliorée. En plus de l'apparition d'une LED d'état à l'arrière, la Phantom I utilise une nouvelle télécommande et intègre une connectivité plus avancée. Les protocoles AirPlay 2 et Roon sont enfin supportés.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Toujours haut de gamme, la Phantom I 103 dB est vendue à 1 900 euros, la Phantom I 108 dB à 2 800 euros et la Phantom I 108 dB Opéra de Paris à 3 100 euros.

Devialet Phantom ONmag 3

De leur côté, les Phantom Reactor 600 et 900 sont simplement renommées Phantom II 95 dB et Phantom II 98 dB. Aucun changement donc, si ce n'est l'arrivée là aussi d'une déclinaison Opéra de Paris. Le prix n'évolue heureusement pas : il est fixé à 1 000 euros pour la Phantom II 95 dB et 1 300 euros pour la Phantom II 98 dB. Enfin, la Phantom II Opéra de Paris est vendue à 1 600 euros.

 

Arch, le petit boîtier d'extension avec entrée phono

Enfin, Devialet présente également un nouveau produit destiné à fonctionner avec les Phantom I et Phantom II, l'Arch. Ce petit boitier accueillant une unique entrée en double RCA permet de récupérer un flux audio analogique pour le transmettre directement vers le ou les Phantom I (si appairées en stéréo) en WiFi ou Ethernet. Plus encore, le module intègre un étage de préamplification Phono (avec un connecteur de terre), permettant de le raccorder à une platine vinyle. Enfin, ces mêmes prises RCA peuvent également servir d'entrées SPDIF coaxiales (entrées numériques).

Devialet Phantom ONmag 3

Annoncé à 350 euros, le Devialet Arch reste assez cher, mais plutôt bien pensé et toujours Made in France.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Devialet

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus