icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Ayon CD-35 II : la marque sombre se déchaîne avec un lecteur CD haut de gamme à lampes

 Ayon CD35II ONmag 2 resultat

Spécialiste des électroniques à lampes, Ayon se distingue des centaines d'autres marques Hifi par son approche du design assez ambivalente, mélangeant châssis noir profond et rutilance des lampes, le tout rehaussé d'éléments chromés. Totalement dans cet héritage, son nouveau lecteur CD, baptisé CD-35 II (successeur du CD-35), regroupe justement toutes ces caractéristiques esthétiques. Voilà un produit à l'image un peu anachronique, mais toujours aussi valable pour les audiophiles refusant l'hégémonie du dématérialisé.

Deux appareils qui puisent aux racines du luxe

Pour commencer, il n'existe pas un mais deux modèles de CD-35 : une version Classique et une version Signature. Cette dernière, limitée à seulement 35 exemplaires, profite d'un choix de composants beaucoup plus soigné.

Ce lecteur CD, pourvu d'un corps massif et antirésonant en aluminium anodisé noir, fait figure de colosse dans sa catégorie, étant seulement dépassé par quelques ovnis très haut de gamme. Mesurant 48 x 39 x 12 cm pour un poids de 17 kg, cet appareil est un joli bloc assez dense et surtout très complet.

Premier point assez classe : son transport CD de type Top-loader (montage du CD par le haut et non par une glissière ou un tiroir), ce qui le rapproche déjà légèrement de l'esprit vinyle. Ce transport CD, bâti lui-même sur un système antivibratoire, est isolé mécaniquement du reste du châssis. Son palet presseur magnétique (qui garde le CD en place) est également présent pour générer un minimum de perturbation mécanique.

Ayon CD35II ONmag 1 resultat

Les deux Ayon CD-35 II mettent le paquet, assurant les fonctions de lecteur CD et de DAC ; leur connectique est ainsi composée :

  • entrées numériques : 1 USB-B, 1 coaxiale en RCA, 1 AES/EBU en XLR, 1 prise d'interface I2S en HDMI, 1 prise coaxiale en BNC, 3 prises coaxiales dédiées au DSD ;
  • sortie numérique : 1 coaxiale en RCA ; 
  • entrées analogiques : 2 paires de RCA, 1 paire de XLR ; 
  • sorties analogiques : 1 paire de RCA, 1 paire en double XLR 3 broches (symétrique).

Nous ne pouvons que regretter l'absence d'entrée et de sortie optique, une prise pourtant assez pratique. Néanmoins, le fonctionnement de l'appareil en tant que préamplificateur est un plus non négligeable.

 

Lampes et DAC AKM

D'un point de vue technique, les Ayon CD-35 II font le grand écart entre vieux composants et convertisseurs ultra modernes.

Ainsi l'étage de sortie se compose-t-il non pas de transistors mais de bonnes vieilles lampes. Nous retrouvons ainsi deux différents tubes par canal : un 5687 et un 6H30, le tout secondé par une lampe de rectification GZ30 de fabrication russe.

Pour l'étage de conversion numérique-analogique, Ayon n'a pas cédé à l'appel de puces légèrement datées (ce qui ne veut absolument pas dire qu'elles sont obsolètes) ni même choisi une solution en DAC R2R, mais des puces AKM montées en Dual DAC - en somme, la solution la plus moderne qui soit. À ce titre, cet appareil pourrait donc parfaitement marier le côté ultra détaillé des puces japonaises, avec l'approche musicale, analogique et légèrement plus imprécise des lampes. Un cocktail qui, sur le papier en tous les cas, ne manque pas d'intérêt.

Une petite inconnue demeure sur la version Classique, puisque les références ne sont pas précisées. Sur la version Signature, la marque a choisi le modèle AK4497, tout simplement ce qui se fait de plus haut de gamme après la très récente AK4499.

Le lecteur Ayon CD-35 II Classique sera disponible durant l'automne pour un tarif de 8 000 euros, un prix déjà très élevé mais qui le place entre les modèles moyen/haut de gamme déjà efficaces et le très haut de gamme à plusieurs dizaines de milliers d'euros (voire plus) de certains constructeurs.

 

Une version ++

Cette base commune étant posée, la version Signature est prête à prendre seule le relais, en ne révolutionnant pas le produit mais en se lâchant sur les divers composants, les éléments de base étant remplacés par du très haut de gamme :

  • 8 condensateurs de couplage TFTF de la marque V-CAP,
  • 4 pieds (pour le châssis) en céramique, de la marque Franc Audio,
  • 2 connecteurs RCA (pourquoi seulement deux ?) WBT-210 NextGen,
  • 20 résistances de 2W au tantale, pour l'étage de sortie à tubes,
  • 2 convertisseurs AK4497 de AKM,
  • une finition noire des éléments de refroidissement, boutons au sommet du lecteur, palet presseur et intérieur du transport CD,
  • un convertisseur PCM vers DSD, utilisant un système de condensateur de couplage haut de gamme.

Sans en avoir l'air, cette version CD-35 II Signature véritablement exclusive (un exemplaire par mois) ne joue déjà plus du tout dans la même cour que le modèle Classique, puisque son tarif explose à 20 000 euros. Pour les afficionados de la conversion PCM vers DSD, ce module est disponible en option sur la version Classique pour un prix de 2 000 euros.

 

Spécifications (communes aux deux modèles)

  • Type : lecteur CD avec étage de préamplification
  • DAC AKM en Dual DAC
  • Lecture PCM jusqu'en 32 bits/768 kHz, DSD256
  • Tubes : 2 x 5687, 2 x 6H30, tube de rectification GZ30
  • Dynamique > 130 dB
  • SNR > 119 dB
  • Niveau de sortie (gain bas) : 2,5 V RMS (fixe), 0-2,5V RMS (variable)
  • Niveau de sortie (gain haut) : 5 V (fixe), 0-5V RMS (variable)
  • Impédance de sortie : 300 Ohms (RCA et XLR)
  • Impédance de sortie de la prise coaxiale RCA : 75 Ohms (impédance standard du SPDIF)
  • Réponse en fréquence : 20 Hz – 50 kHz (+- 0,3 dB)
  • THD (à 1 kHz) : < 0,001%
  • Dimensions : 48x39x12 cm
  • Poids : 17 kg


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Ayon

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework