icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Octave HP700 SE : une merveille de préampli Hifi à tubes, doublé d'une très grande modularité

Octave HP700 SE ONmag

Vénérable constructeur allemand jouant sur des design néo-rétro ainsi que sur une approche haut de gamme de l'architecture et des composants, Octave délivre avec le HP 700 SE un préamplificateur de rêve. Évolution du HP700, lui-même dérivé de l'antique HP500 de 1986, il combine une architecture impressionnante avec un système modulaire poussé.

2020 ou 1980 ?

Esthétiquement, le HP700 SE possède ce charme un peu intemporel des amplificateurs néo-vintage. De loin, nous pourrions le prendre pour un produit tout droit sorti des années 70 ou 80, sans que cela ne paraisse déplacé pour autant.

Tout en aluminium, arborant une forme tout en angles, l'Octave fait la part belle aux potentiomètres et autres petites molettes de réglage, refusant la modernité d'un écran indicatif. La façade accueille ainsi trois molettes qui permettent de régler respectivement le gain, la source et le volume. Notons tout de même que la dernière molette de réglage du volume est optionnelle (nous y reviendrons).

Octave HP700 SE ONmag 02

Par défaut, les connectiques sont déjà très nombreuses, puisque nous avons droit à pas moins de trois entrées RCA, deux entrées XLR, quatre sorties RCA et une sortie XLR. Il est également possible de faire fonctionner un mode Bypass, ce qui permet d'intégrer ce préamplificateur à un ensemble home cinéma afin de seulement faire transiter le signal si nécessaire.

Ici, l'alimentation n'est pas intégrée au produit, mais déportée sur un module haut de gamme dédié, puis transmise sur une prise dédiée. De quoi gagner de la place à l'intérieur et ne pas se soucier des perturbations électromagnétiques.

 

Préamplification à lampes pour le plaisir des oreilles et des yeux

Le HP700 SE utilise une préamplification à lampes à trois niveaux, dont un étage de sortie en Classe A largement amélioré par rapport à celui du précédent HP700. Tous les étages et petites parties sont placés sur des circuits dédiés, isolés des autres. En plus de limiter là encore d'éventuelles perturbations, cela reste la base d'un produit réparable.

Octave HP700 SE ONmag 03

Mais l'une des grandes forces de l'Octave HP700 SE réside dans sa capacité d'adaptation aux différentes configurations qui se présenteraient à lui. Ainsi, par un jeu précis de réglages de l'amplification et de l'impédance de sortie, est-il possible de faire chanter idéalement n'importe quel type de haut-parleur (après passage sur un amplificateur de puissance bien sûr).

La réponse en fréquence du HP700 SE est impressionnante - 10 Hz – 200 kHz (+- 0.2dB) - ce qui donne une idée de ses capacités. Son SNR compris entre 92 dB et 106 dB n'est pas ce qui se fait de mieux en la matière, mais il s'agit tout de même d'un niveau très satisfaisant en pratique.

 

Un amplificateur à la modularité un peu trop poussée ?

Gros point fort du HP700 et de certains autres produits de la marque : l'extrême modularité de sa structure, que l'on retrouve ici. Ainsi, à l'image de quelques autres constructeurs haut de gamme, Octave prévoit-t-il deux emplacements à l'arrière destinés à recevoir des modules dédiés. Et le fabricant propose également d'autres types d'options, placés à différents endroits.

Cette petite folie modulaire, qui offre l'opportunité de se construire un préamplificateur à la carte, va aussi alourdir considérablement le devis.

Octave HP700 SE ONmag 01

Deux modules (arrières) permettent par exemple d'intégrer un étage phono MM (aimant mobile) ou MC (bobine mobile) avec entrée RCA, un troisième fonctionnant quant à lui en MM avec entrée XLR.

Au chapitre des fonctions plus spécifiques, le module "correcteur" propose un contrôle de la tonalité sonore pour plusieurs bandes de fréquence via l'intégration d'un circuit spécifique et de l'addition de plusieurs molettes de réglage sur la face supérieure. Il est ainsi possible de gérer les aigus et les basses, ou encore la balance droite-gauche avec une grande précision.

Dans le même esprit, le potentiomètre présent en façade reste lui aussi une option, laquelle permet de régler le volume par pas de 0,1 dB tout en maintenant la même bande passante.

Disponible en noir ou en gris, la version de "base" du HP700 SE montre clairement son ambition haut de gamme, puisqu'elle affiche déjà un tarif de 12 000 euros. Quant aux petites options et modules, leur prix peut varier entre 400 euros (module phono MM en RCA) et près de 2 500 euros pour le correcteur ou encore le potentiomètre dédié.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Octave

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework