Gryphon Ethos : « Allo ? Ici le lecteur CD/DAC le plus WTF de la décennie ! »

Gryphon ETHOS DACCD05

Avec son style presque anachronique, les trous apparents du palet, et sa grande poignée plaquée or, le Gryphon Ethos nous a fait croire un instant à la résurrection du téléphone à cadran ! Que nenni. C’est bien un lecteur CD et un DAC du constructeur High-End danois Gryphon, dont les usines enneigées crachent des machines audiophiles toujours plus incroyables les unes que les autres.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Gryphon ETHOS DACCD01

Une gamme audionumérique axée sur le sur-échantillonnage asynchrone

Drôle de moment, dirons-nous, pour sortir un lecteur CD. Les ventes de disques laser - expression utilisée ici par pure nostalgie - sont en baisse. Le vinyle et la musique en ligne sont en plein essor. Le premier lecteur CD High-End de Gryphon date d’une époque bien plus reluisante pour le disque compact : le CDP-1 en 1998 effectuait un sur-échantillonnage asynchrone de la musique en 88,1 kHz. Alors que le CD, rappelons-le, fournit des flux en « seulement » 16 bits / 44,1 kHz.
C’est ce sur-échantillonnage asynchrone « à la Gryphon » qui constituera la marque de fabrique des appareils audionumériques du fabricant. Il consiste notamment à mettre un filtre analogique de premier ordre en sortie. Cela permet de fournir un son plus propre, un fond plus silencieux et une scène mieux spatialisée en résultat sonore. Le ou les filtres sur les appareils audionumériques Gryphon peuvent être activés ou désactivés selon le désir des audiophiles et les formats écoutés. C’est cette couleur, ce résultat plus « chaud » que le son brut des premiers lecteurs CD, qui fait la particularité de chaque marque et notamment des marques High-End dans le domaine audionumérique.

Gryphon ETHOS DACCD02

En 2001, le Gryphon Adagio prenait la suite du CDP-1 en montant jusqu’à 24 bits / 96 kHz, avant d’être remplacé en 2003 par le Gryphon Mikado qui fait grimper le sur-échantillonnage jusqu’à 32 bits / 192 kHz. La gamme audionumérique de Gryphon est parachevée en 2015 avec le DAC Kaliope, toujours basé sur le même principe de filtres analogiques de premier ordre. En 2020, Ethos fait sa sortie sur le marché quasi-désertique du lecteur CD, et celui du DAC réservé aux aficionados.

Gryphon ETHOS DACCD03

De la musique Hi-Res oui, mais pas de n’importe quelle source

Le lecteur CD et DAC Gryphon Ethos fait la fine bouche en ce qui concerne la conversion numérique-analogique. Un convertisseur de type Sabre 32 bits / 768 kHz ES9038PRO est utilisé pour chaque canal. Le circuit propose par ailleurs un sur-échantillonnage asynchrone jusqu’en 24 bits / 384 kHz ou en DSD 128. Outre le lecteur CD, le port USB prend en charge jusqu’aux formats 32 bits / 192 kHz et DSD 512. Les ports AES/EBU et S/PDIF montent jusqu’à 24 bits / 192 kHz. Au total, ce sont sept filtres de sur-échantillonnage asynchrone en PCM et trois filtres en DSD qui peuvent être sélectionnés par les audiophiles, selon le type d’écoute désiré.

Gryphon ETHOS DACCD04

En revanche, le Gryphon Ethos n’accepte pas le format MQA ni les disques SACD. Cet appareil très haut de gamme n'embarque pas de port Ethernet ou d’antenne Wi-Fi non plus. Cela donne l’impression que les ingénieurs sont allés à l’essentiel pour écouter de la musique dans des formats qu’ils considèrent comme solides, sans flux réseau pouvant induire des erreurs.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Gryphon ETHOS DACCD06

Le tout passe dans un circuit asymétrique monté en dual-mono afin de minimiser les influences que les composants ont les uns sur les autres et de préserver au maximum le flux audio de toute interférence. Le circuit est alimenté par un transformateur toroïdal, et construit sur des circuits imprimés en cuivre de très haute qualité. L’étage de sortie, construit en classe A, est à faible bruit et compte une prise analogique XLR symétrique et une prise phono asymétrique. Ces sorties, comme tous les ports, font l’objet d’une isolation galvanique.

Gryphon ETHOS DACCD07

Un design de champion du monde audiophile

Le côté « no bullshit » de la conversion numérique-analogique de l’Ethos peut paraître un peu prétentieux. Cet esprit se retrouve dans le design extérieur de l’appareil, dont le châssis, les pieds à pointes et le palet presseur semblent jouer dans la catégorie des poids lourds et n’ont rien à envier aux platines vinyles les plus High-End. À la lecture du CD, la platine s’allume de l’intérieur en bleuté, mais d’un bleu dont la nuance n’est pas exactement la même que celle des affichages de l’écran noir qui occupe toute la façade de l’Ethos.

Gryphon ETHOS DACCD09

Mais trêve de commentaires sur les couleurs et les fioritures. Techniquement, l’appareil repose sur une base en acrylique poli, et se dote d’une platine de type CD-Pro8. Elle est montée sur un lourd châssis métallique qui découple les éléments au maximum. Les pieds réglables, qu’on a l’habitude de voir sur des platines vinyle, sont de type Atlas, conçus maison par Gryphon. Tous ces éléments ont pour objectif d’éviter les vibrations mécaniques, en optimisant poids et forces dans la forme triangulaire de l’appareil choisie par les concepteurs.

Le lecteur CD Gryphon Ethos est vendu en France au prix d'environ 34 500 € avec sa télécommande.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Plus d’info : gryphon-audio.dk

Video officielle de présentation du lecteur CD Ethos par Gryphon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Gryphon

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework