icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Denafrips : le Terminator singapourien des DAC audiophiles High End

Denafrips news ONmagFr 1

La marque est pour l'instant presque totalement inconnue dans nos contrées, mais Denafrips commence à faire grand bruit dans certains milieux audiophiles et sur quelques médias internationaux spécialisés en Hifi. Pour cause, elle conçoit des DAC audionumériques Hi-res qui ne font pas appel à de simples et traditionnelles puces de conversion, si haut de gamme soient-elles, mais à des circuits de conversion entièrement en composants discrets. Il s'agit de la solution la plus High End que l'on puisse employer. Pourtant, les produits Denafrips sont positionnés à des tarifs pas du tout extravagants puisqu'ils sont accessibles à partir d'environ 800 €.

Très sincèrement, quand on a vu les prix de la boutique en ligne de Denafrips, affichés en Dollars singapouriens, nous nous sommes pincés pour y croire et avons vérifié à deux fois la conversion en euros pour en être sûrs. La gamme Denafrips, qui comporte aussi un ampli casque et un couple préampli/bloc de puissance stéréo, est constituée de quatre DAC dont les prix vont de 800 à environ 4600 €. Compte tenu de la qualité de fabrication dont on peut juger à partir des photos officielles de Denafrips et des technologies employées, c'est dur à croire. Des produits audiophiles similaires pourraient sans problème être vendus trois fois plus chers.

Les quatre convertisseurs Denafrips, Ares II, Pontus, Venus et Terminator, sont réalisés à partir du même schéma de conversion de base, baptisé R2-R dans des versions de plus en plus évoluées et de plus en plus performantes à mesure que l'on monte en gamme. Le circuit de conversion n'est pas une puce AKM, Burr Brown, Wolfson ou Texas Instruments comme c'est le cas dans la très grande majorité des appareils du marché même les plus haut de gamme. Il est ici réalisé en composants discrets c'est-à-dire à partir d'une série de résistances calibrées qui, pour simplifier, définissent chacune un niveau de bits et sont pilotées par un FPGA (sorte de processeur à portes directes). C'est à notre connaissance, la méthode la plus coûteuse et audiophile pour réaliser un DAC.

Denafrips news ONmagFr 2

Sur le petit Denafrips Ares II, deux circuits de conversion R-2R d'une résolution de 20 bits à 1536 kHz travaillent en symétrique. Ils sont également compatibles DSD1024. L'appareil est logé dans un petit boîtier (21,5 cm de large) doté d'entrées audionumériques coaxiales RCA, optiques Toslink et USB, ainsi que de sorties analogiques asymétrique sur RCA et symétrique sur XLR.

Denafrips news ONmagFr 3

Le Denafrips Pontus gagne un châssis plus imposant (32 cm de large), fait d'épais panneau d'aluminium, ainsi que des entrées coaxiale sur BNC, AES/EBU sur XLR, I2S sur HDMI et une section d'alimentation beaucoup plus haut de gamme, placée dans un compartiment isolé. Il est équipé de quatre rampes de conversion R-2R en configuration symétrique et double-mono et toutes ses entrées sont couplées à un système de resynchronisation numérique FIFO. La résolution passe à 24 bits.

Denafrips news ONmagFr 4

Avec le Denafrips Venus, la résolution est de 26 bits. L'alimentation gagne un blindage supplémentaire. Les résistances sont calibrées avec encore plus de précision (0,005 % indique Denafrips !). Le système de resynchronisation (reclocking) fait appel à une horloge de haute précision (type FEMTO) Crustek CCHD-957.

Enfin, le Denafrips Terminator se dote de résistances de plus haut grade, pour un taux de jitter numérique encore plus réduit. Ses étages d'alimentation pour l'analogique et le numérique sont entièrement dissociés avec un transformateur R-Core indépendant pour chacune. On remarque aussi l'apparition de condensateurs Mundorf MCap de grade audiophile très supérieur.

Source : www.denafrips.com


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Denafrips

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework