Shanling UP4 : un récepteur Bluetooth aussi performant qu’un baladeur audiophile, le luxe d’une architecture symétrique en prime

shanling UP4 news ONmag

Si le protocole Bluetooth reste limité en termes de bande passante et peut difficilement atteindre une qualité Lossless en condition réelle, nous oublions un peu vite qu’il n’est qu’un des éléments de la chaîne du son. Avec un bon codec comme l'AptX HD ou le LDAC en qualité 660kb/s ou 990kb/s, il reste possible d’accéder à une qualité sonore tout à fait convenable. Mais les convertisseurs présents dans les casques Bluetooth sont généralement loin d’être de qualité, ils privilégient avant tout la consommation. Cette limite est moins valable dans les récepteurs Bluetooth nomades, sortes d’entre deux entre la praticité du sans fil et la qualité du filaire. Ils permettent en effet de brancher facilement de bons écouteurs ou des casques gourmands. La marque Shanling commercialisait déjà l'UP2, mais le prochain UP4 en est une version survitaminée.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Un peu plus volumineux que l'UP2, le récepteur Bluetooth UP4 conserve des dimensions acceptables. S’il paraît imposant de prime abord pour sa simple fonction de récepteur, nous nous apercevons vite que cela est justifié. Pour commencer, le Shanling UP4 intègre une puce Bluetooth Qualcomm CSR8675, une référence destinée aux produits premiums.

Au lieu de se servir du DAC intégré à la puce, Shanling préfère passer par une solution en Dual DAC via deux Sabre ES9218P. Ces modèles Sabre se retrouvent déjà sur des baladeurs audiophiles comme le Shanling M0 (en cours de test). Pour couronner le tout, l'UP4 prend en charge les codecs AAC, AptX, AptX HD AptX Low Latency, ainsi que les codecs HD LDAC et LHDC (HWA). Sur le papier, le Bluetooth ne sera donc pas vraiment un facteur limitant, que ce soit en termes de qualité (codecs HD) ou de latence (AptX LL). Pour l’appairage, le produit peut passer par la méthode classique ou par sa puce NFC.

Enfin, l’autre point fort de ce récepteur est l’intégration d’une architecture symétrique avec sortie en Jack 2,5 mm. Cela permet de profiter de plus de puissance en sortie. Ainsi le Shanling UP4 propose-t-il des puissances respectives de 91mW (32 Ohms) en sortie asymétrique et 160mW (32 Ohms) en sortie symétrique. Il ne faudra sans doute pas espérer alimenter des casques à haute impédance, l'appareil ne pouvant délivrer une grande tension de sortie, mais la grande majorité des modèles ne posera aucune difficulté.

En plus d’être un récepteur, le Shanling UP4 peut assurer la fonction de DAC USB. Il intègre également un microphone afin de répondre aux appels. Enfin, son autonomie annoncée est de 15 h en asymétrique et 10 h en symétrique.
La sortie du Shanling UP4 est prévue pour l'automne, sans plus de précision. Si aucun prix officiel n’est encore dévoilé, nous devrions retrouver cette référence aux alentours de 100 euros. L'UP4 devrait ainsi s’aligner sur le prix du futur Fiio BTR5, lequel affiche pratiquement les mêmes caractéristiques.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Shanling

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework