icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Thorens TD 1600 & TD 1601 : réincarnations de la platine vinyle suspendue TD 160, emblème des origines de la marque

Thorens TD1600 TD1601 TD160 platine vinyle suspension chassis

Thorens est une marque historique de la HiFi en Europe. Créée à la fin du XIXème siècle, elle construisait à l’origine des boîtes à musique et des gramophones dans le canton de Vaud, en Suisse. On peut encore admirer certaines de ses premières platines vinyles au Centre International de la Mécanique d’Art à Sainte-Croix. Des années 1960 aux années 1980, ses modèles TD 150, TD 125, TD 126 et TD 127 furent très populaires ainsi que la platine TD 160, dont les modèles TD 1600 et TD 1601 se veulent les réincarnations.

Pourquoi tant de nostalgie ?

On pourrait parler d’une certaine volonté de retour aux sources insufflée par une période de crise et par le vinyl boom. Mais surtout, la marque Thorens a été reprise en 2018 par Gunter Kürten et son siège social a été transféré en Allemagne à Bergisch Gladbach, quittant sa Suisse natale et le canton de Vaud pour la Rhénanie. Avec la présentation des platines vinyles TD 1600 et TD 1601 au High End de Munich 2019 qui se tiendra en mai, Thorens veut montrer aux audiophiles qu’elle ne trahit en rien l’ADN de la marque, et que bien au contraire, elle en fait vivre ses technologies les plus populaires utilisées à la grande époque des sillons noirs.

Le châssis à suspension, une technologie mythique

La platine vinyle TD 150 a été élaborée par Thorens en 1965, elle intégrait une technologie de châssis à suspension développée à l’origine par Acoustic Research dans le Massachussets, aux Etats-Unis. Ce procédé consiste à insérer des ressorts dans le châssis afin d’isoler le plateau tournant et le support du bras de lecture des vibrations parasites. Ce type de suspension a été repris par Thorens dans de nombreux modèles – et par une flopée de marques, dont certaines comme Linn l’utilisent encore. Parmi les platines vinyles à châssis à suspension, on compte chez Thorens : la TD 125 sortie en 1968, la TD 126 et ses dérivées TD 127 et TD 226, la Reference sortie en 1980, la Prestige sortie en 1983 et enfin la célèbre TD 160 dont la production a duré jusque dans les années 1990. C’est notamment à cette dernière que pensent encore beaucoup d’audiophiles quand on évoque les platines Thorens.

Thorens TD1600 TD1601 TD160 platine vinyle suspension chassis 03

Les platines TD 1600 et TD 1601, réincarnations de la TD 160 ?

Au niveau du look, les platines vinyles TD 1600 et TD 1601 sont restées à l’époque du funk… au sens littéral. On reste dans la stricte tradition avec des lignes droites, un châssis rectangulaire, un bras de lecture en « I », un épais tapis noir en caoutchouc et un capot translucide. Pour la construction interne, on l’a compris, les TD 1600 et TD 1601 reprennent la technologie du châssis à suspension, mais avec une différence quant aux modèles d’origine. Les ressorts coniques sont fixés à la base du châssis et non plus au-dessus. Cela signifie qu’au lieu d'être suspendu à des ressorts, le châssis interne repose sur eux. Aussi, un câble en acier relie-t-il le châssis interne à une accroche – également en acier – située au fond de l’appareil, ce qui évite tout mouvement latéral interne des composants. Ces derniers ne peuvent que se mouvoir verticalement, donc dans le sens des ressorts qui amortissent les vibrations. Un ensemble qui vise, comme on le comprend, à minimiser tout bruit parasite à la lecture des disques vinyles.

Thorens TD1600 TD1601 TD160 platine vinyle suspension chassis 02

Un bras de lecture automatique pour la platine TD 1601

Au niveau de l’entraînement interne par courroie, du moteur et des mécanismes, les modèles de platines TD 1600 et TD 1601 sont entièrement identiques. Le tourne-disque Thorens TD 1601 propose simplement un meilleur confort d’utilisation, avec un moteur électrique chargé du mouvement du bras de lecture et un arrêt automatique lors de l’arrivée à la fin du microsillon. Par ailleurs, la platine Thorens TD 1601 dispose d’une sortie analogique symétrique de type XLR.

Thorens n'a pas encore annoncé le prix de ses nouveaux modèles. On espère que les platines vinyles TD 1600 et TD 1601, réincarnations d’un modèle TD 160 dit accessible, seront plutôt abordables. Ces tourne-disques seront tous deux disponibles en finitions noyer et noire laquée, et exposés dans le hall 3/stand K02 au High End de Munich 2019, qui aura lieu du 9 au 12 mai au MOC.

Source : thorens.com


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Thorens, High End 2019

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework