PUBLICITÉ

Disquaires de Kuala Lumpur (3) : Sputnik Rekordz, le roi des vinyles d’Asie du Sud-Est

02 vinyle disquaire malaisie sputnik

Sputnik Rekordz, disquaire unique en son genre, se spécialise dans les vinyles malaisiens, singapouriens et d’Asie du Sud-Est. DJ et diggers du monde entier se rendent dans cette boutique créée par Nazareth Mohamed, passionné et vétéran du microsillon habitué de toutes les brocantes du pays et des grands disquaires internationaux. Fatigué de déballer ses galettes de marché en marché, en 2018, il s’installe au cœur du TTDI Market, une halle célèbre de Kuala Lumpur. En compagnie de son ami Dinnie, il nous y a accueilli pour nous raconter son histoire.

LA SUITE APRÈS LA PUB

06 vinyle disquaire malaisie sputnik

Un lieu ouvert …

« J’ai choisi cet endroit pour rendre la musique accessible au plus grand monde, et non pour la réserver à une élite. Pas question pour moi de m’installer dans un quartier chic ou à la mode, ici c’est un marché où les gens viennent faire leurs courses de tous les jours... » nous explique Nazareth Mohamed, appuyé sur son comptoir où tourne un disque de disco malaisienne sur une platine vintage. À côté de lui, le logo du magasin est découpé dans du carton de récupération. « Sputnik ». Les lettres s’alignent en adoptant la forme d'un chat, imitant le logo du groupe de funk malaisien Alleycats. « J’adore ce groupe, et nous avons choisi d’imiter son logo car il incarne toute la Malaisie, il y a des membres malais, indiens, chinois... tout le monde est représenté ! Et puis « alley cats » ça veut dire « chats de gouttière », et il faut dire qu’il y en a beaucoup ici, avec le grand marché de nourriture juste en dessous ».

21 vinyle disquaire malaisie sputnik

...dans un grand marché coloré

Si le logo peut interroger le touriste, les Malaisiens ne passeront pas à côté de la référence : nous sommes dans un lieu qui se veut ouvert et accessible à tout le monde. Et pour cause, Sputnik Rekordz est situé au troisième étage du TTDI Market – pour Taman Tun Dr Ismail, du nom du premier ambassadeur de la Malaisie à l’ONU. Situé à deux pas de la station de métro du même nom, ses deux premiers étages sont réservés aux commerces de nourriture (porc, poissons, légumes) de qualité et bon marché. Ne vous laissez pas tromper par le rez-de-chaussée réservé au stationnement, montez en ascenseur et surtout n’hésitez pas à aller manger dans l’un des stands aux abords de chez Sputnik Rekords, la nourriture y est succulente. Selon le fleuriste avec lequel nous avons échangé quelques mots, il s’agit de l’un des rares marchés de Kuala Lumpur où il est encore possible de négocier.

36 vinyle disquaire malaisie sputnik

Du choix en vinyle d’occasion, surtout en 45 tours asiatiques

« Ce que viennent chercher les diggers et les DJ ici, ce sont surtout mes 45 tours asiatiques, les groupes de Hong-Kong, de Singapour, d’ici et d’Indonésie, ce sont des disques que vous aurez du mal à trouver ailleurs ». Nazareth Mohamed est plutôt fier de sa collection de musiques pop, rock, funk et traditionnelles venues de toute la région, ce qui le distingue des autres disquaires de Kuala Lumpur plutôt spécialistes des musiques rock et indie-pop actuelles. Devant la boutique, sur une terrasse qui donne sur l’extérieur, un minuscule tabouret permet de s’asseoir pour fouiller dans les bacs à disques d’occasion posés à même le sol. Les prix commencent à 5 Rm (1 €) pour les 45 tours en majorité asiatiques, et on trouve dans les 33 tours beaucoup de folk et de rock du continent américain, avec des originalités hawaïennes, cubaines ou latino-américaines. Non loin, quelques fringues vintage complètent le tableau qui nous fait presque nous sentir dans un film d’Edward Yang.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Des enregistrements rares en musique malaisienne, indonésienne et singapourienne

Fièrement installé au mur, un pressage singapourien de Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band trône près de l’entrée. « La censure l’a amputé de trois titres, dont notamment Lucy in the Sky with Diamonds, c’est une copie rare qui n’a été tirée qu’à 10 000 exemplaires, tout comme cet autre LP de Jimmy Cliff » nous explique Nazareth Mohamed. Outre les pressages locaux de musique occidentale qui font le bonheur des nostalgiques, plusieurs bacs sont très fournis en rock et funk malaisien, singapourien et indonésien des années 1970 à 1990. Il y a même des enregistrements des années 1930 en musique traditionnelle. Le travail d’expertise de ce disquaire est énorme pour proposer aux clients des tubes du Sud-Est asiatique. Les pochettes font parfois preuve de peu de pudibonderie, ce qui n’est plus le cas actuellement dans la région. Pramlee, Saloma, R Azmi, Dara Puspita, Sharkmove, Godbless, Ahmad Nawab, Theresa Teng… tous les grands noms de la musique du Sud-Est asiatique sont là, avec de belles pochettes et des disques proposés en bon état et plus. Pour ce qui est des imports d’Indonésie, les groupes et les disquaires se concentrent beaucoup à Bandung « et vue la demande, ce n’est pas bon marché... » termine Nazareth Mohamed en souriant.

04 vinyle disquaire malaisie sputnik

Infos pratiques


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Vinyle

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus