icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Bras de lecture VIV Audio Lab : il flotte sur le sillon

VIV Lab 1

La société nipponne VIV Audio Lab a plusieurs activités comme celle de concevoir des enceintes acoustiques Evanui, un bloc d'amplification Power Bug et un tout nouveau bras de lecture à structure uni-pivot très haut de gamme : le Rigid Float. Certains de ses principes ne sont pas nouveaux mais ses astuces techniques sont assez étonnantes. Tout a été fait pour tirer le maximum de nos chères cellules et galettes noires.

Manifestement le vinyle se porte très bien face au nombre de platines, cellules, étages phono disponibles aujourd'hui mais surtout aussi par les constants efforts de recherche et donc d'innovations constatées, même si aujourd'hui beaucoup de choses ont été faites dans ce domaine. Tout cela n'empêche pas des personnes comme Mr Koichiro Akimoto de se pencher sérieusement sur des problèmes récurrents pour les bras de lecture analogiques : celui des erreurs de lecture ainsi que des problèmes liés au comportement vibratoire, une partie hyper sensible qui donnera ou pas toutes les chances à une cellule lectrice de déployer tous ses talents. Après mûre réflexion et bien des recherches sur ces points essentiels, ce concepteur a donc remis quelque peu les choses à plat et trouver des parades non dénuées de sens.

VIV Lab 2

 Un gabarit en deux points

En effet, il faut savoir que la position de la cellule, où plutôt l'angle de la pointe de lecture par rapport au sillon sont déterminantes pour limiter au maximum les erreurs de lecture, erreurs dues aux diverses forces qui subit la cellule et ce suivant, à la fois la modulation de l'enregistrement (fréquence et niveau) et sa position (début ou fin du disque). N'oublions pas que les vinyles sont gravés grâce à un burin sur bras tangentiel (ce qui restera la meilleure solution également pour un bras de lecture) et qu'avec un bras traditionnel rotatif (en S ou droit), il y aura forcément un décalage angulaire de la cellule. Ceci s'ajoute au fait qu'une cellule placée sur un bras rotatif subit également une force centripède qui attire le bras vers le centre de la platine, phénomène plus ou moins réglé par les mécanismes d'anti-skating dont sont pourvus la grosse majorité des bras. En fait, la plupart des fabricants de bras reprennent un gabarit de réglage de la position de la cellule en un seul point situé au milieu du sillon, Mr Kiochiro Akimoto et grâce à plusieurs paramètres : longueur du bras, géométrie, distance bras par rapport à l'axe de la platine et positionnement de la cellule sur le porte-cellule, offre une possibilité de réglage en deux points : à mi-chemin et en fin du sillon, ce qui limite grandement les erreurs de lecture. Ceci n'est pas sans nous rappeler les fameux bras français Pierre Lurné, uni-pivots eux aussi d'ailleurs qui, il y a plus de 20 ans qui se réglaient également en deux points d'une façon qui semble similaire. Et de la même façon, le VID Audio Lab, comme les Pierre Lurné ne possèdent pas de système d'anti-skating qui apparaît toujours une solution du "moins pire", là aussi la topologie du bras, le fait également qui repose sur dans un bain d'huile permettent de s'en passer. Mais cette huile magnétique a un autre rôle, celui d'offrir une très bonne isolation aux vibrations extérieures à l'ensemble tube et cellule tout en éliminant celles qui sont issues des divers roulements et systèmes de fixation entre le tube et son embase.

VIV Lab 5

Aluminium anodisé avec réglage d'amortissement

Le VIV Audio Lab est en réalisé en aluminium anodisé et est équipé de trois anneaux en caoutchouc qui, suivant leur position, offre un amortissement différent, les réglages se faisant à l'écoute manifestement et suivant la cellule entre autre. Ce bras peut être livré avec ou sans porte-cellule. Mr Koichiro Akimoto recommande fortement un modèle Nelson Hold (visible sur les photos) qui propose un serrage en trois points avec corps en carbone (deux en dessous et un au dessus) afin de bien fixer la cellule. Le câblage est en fil d'argent très pur (4N) avec isolation en soie. Les contacteurs RCA femelles plaquées or et Rhodium pour une bien meilleure qualité de contact. Et dernier point, ce bras ne nécessite aucun perçage pour sa fixation, il suffit juste de le placer, grâce à son embase large et son poids, à la bonne place et pas forcément sur la platine elle-même. Ce qui d'ailleurs permettra de lutter encore plus efficacement contre les vibrations engendrées par elle. Il semble bien que tous les paramètres techniques ont été optimisés au maximum afin d'offrir un bras de lecture parfaitement adapté à toutes cellules et toutes platines et cerise sur le gâteau, un niveau à bulle placé en son sommet facilitera son installation.

Spécifications des bras VID Lab

• 3 Longueurs : 215 mm (7") + 265 mm (9 ") + 370 mm (13 ")
• Diamètre de l'embase : 90 mm sans perçage
• Anneaux anti-résonance sur le tube en aluminium
• Câble : fil d'argent 4N
• Connecteurs : plaqués Rhodium
• Hauteur : entre 80 et 160 mm
• Poids : 2 kg
• Prix : 215 mm = 3100 €, 265 mm = 3440 €, 370 mm = 3770 € (deux finitions noir/métallisé et noir/or), porte cellule Nelson Hold : 449 €

Site du distributeur : www.musikae.fr


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework