icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Enceinte Pierre-Etienne Léon Alycastre : une colonne fruit de l'artisanat français haut de gamme

pel-alycastre-couple

Pierre-Étienne Léon (PEL) fait partie de ces petits constructeurs français qui associent technologie et savoir-faire traditionnel. Une nouvelle enceinte est née des mains de ce concepteur, l’Alycastre, une élégante colonne qui découle naturellement du modèle phare de la marque, la Maestral. D’ailleurs à les regarder, l'air de famille ne trompe pas.

Dans un souci de constante évolution de sa gamme, Pierre-Etienne Léon souhaitait donner un coup de jeune à l’Allegria, mais plutôt que d’améliorer l’existant, il a décidé de se mettre devant une page toute neuve, et tout reprendre. Pour cela, il a puisé dans les grands principes technologiques de son modèle phare les Maestral. L’Alycastre est donc une colonne de taille moyenne, de 124 cm de haut, qui comprend en sa partie la plus haute trois haut-parleurs, tout en restant sur le papier une véritable deux voies. Le tweeter sur lequel nous allons revenir est coincé entre deux boomers de 18 cm.

Pel-alycastre-HPDeux boomers d'origines SEAS largement customisés

Ces deux haut-parleurs sont d’origine SEAS, ou plutôt dérivés d’un modèle SEAS car modifiés sur pas mal de points, à part peut être la membrane en polypropylène/carbone tissé. La bobine fait 39 mm de diamètre et le moteur a été très largement renforcé par rapport au modèle standard. Il a, d’après le concepteur, un diamètre total atteignant celui de la membrane elle-même.
Ces deux boomers travaillent suivant une méthode particulière à Pierre-Etienne Léon, ou "Cross-Flow". C’est un principe de charge acoustique composé de deux cavités (le coffret est en effet, divisé en deux compartiments couplés acoustiquement) qui crée une régulation du flux d’onde à l’intérieur et qui équilibre la pression arrière de ces deux transducteurs. Ainsi, les effets néfastes des ondes stationnaires internes sont jugulés, ce qui offre une sonorité très naturelle à l’enceinte. L’évent d’accord est situé à l’arrière, près du bornier de connexion. Le bon positionnement de l'enceinte devra être effectué avec soin, en évitant les coins de la pièce d’écoute donc.

Un tweeter Scan-Speak anti-résonnance

Le tweeter, quant à lui, bénéficie également d’un travail assez particulier et qui mérite que l'on s’y arrête. Il s’agit d’un modèle issu de la marque Scan-Speak mais modifié par Pierre-Etienne Léon est fabriqué par autre marque. C’est un modèle à dôme souple avec un principe mécanique unique afin d’éliminer toutes les résonances de surface de la membrane. Une sorte de tige part de la surface du dôme et rejoint l’arrière du HP, le traversant de part en part. D’après Pierre-Etienne Léon, ce maintien mécanique retire toutes les résonances de surface du dôme et, donc soustrait tous les accidents de la courbe de réponse en fréquences de ce haut-parleur. Encore une fois, c’est la neutralité qui prime dans les choix de ce fabricant.

Une ébénisterie et des composants de filtrage haut de gamme

Toute la caisse, à part le baffle supportant les trois haut-parleurs, est réalisée en MDF de 25 mm d’épaisseur, mais le plus original est qu’il est plaqué en cerisier à l’extérieur comme à l’intérieur. Ainsi, il n'y a aucune rupture de rigidité entre les deux faces des parois. La base de l’enceinte est réalisée en MDF de 40 mm et pourvue de pointes. Elle repose sur deux pointes à l’arrière et une troisième à l’avant jouant le rôle de terre mécanique afin que les dernières résonances soient évacuées efficacement vers le sol et ne remontent dans l’enceinte.
Tous les composants du filtre, des Mundorf, sont montés en l’air, c’est-à-dire sans circuit imprimé avec un câblage particulier à base d’argent et de cuivre. Un câble, lui aussi, non disponible dans le commerce. Même les borniers ont été choisis suite à de nombreuses écoutes. Des prises femelles Mundorf ont été retenues tant pour leurs qualités mécaniques et sonores.

PEL-PALYCASTRE-BORNIER

Pierre-Étienne Léon insiste sur le fait que ses enceintes sont totalement fabriquées en France suivant des méthodes artisanales avec un très haut niveau d’exigence. Nous lui faisons confiance sur ce point, les récompenses et prix enregistrés pour les autres modèles de la gamme l’attestent. Souhaitons bonne chance à cette nouvelle venue, qui déjà a beaucoup d’atouts pour elle, vu de qui elle tient.

Spécifications

  • Sensibilité : 90 dB, 1 W, 1 M (2.83 V)
  • Puissance nominale : 90 watts et 190 watts crête
  • Bande passante : 33 Hz à 25 KHz
  • Dimensions : 124 x 37.5 x 21 cm (HxLxP)
  • Poids : 37 kg
  • Prix : 7 000 € la paire

www.pierre-etienne-leon.com


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

#3 MBB 16-02-2013 20:35
@ DESCAMPS Michel et je suis un peu de votre avis les prix des enceintes francaises sont exhorbitantes et plus elles se demarquent des grandes productions plus le prix augmente Quant a la critique le placage sur les deux faces est surtout pour eviter que le MDF travaille et non pas pour s'affranchir " d'une rupture de rigidite ? propos pour le moins abcons Le MDF n'a pas de bonne propriete mecanique contrairement au contreplaque mais ce materiaux est beaucoup plus cher
#2 DESCAMPS Michel 08-12-2012 16:59
Bien d'accord avec MARCHADIER !
Les prix de la HIFI, surtout en France, c'est du gros FOUTAGE DE GUEULE !
Allons nous encore longtemps pouvoir consommer Français !?
#1 marchadier 07-12-2012 18:09
ca fait cher
300€ les 2 boomer 150€ le tweeter 120€ le fitre il restede la marge pour ma menuiseirie.

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework