Accueil  |  ZeGreen  |  TopAudio  |  HD Smart Home  |  Showroom
icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

En avant-première : les toutes nouvelles enceintes High End Goldmund Logos 1 N + 2 N

goldmund-logos-1n2n

Grand bouleversement dans la famille Logos du constructeur Suisse qui a refondu cette série bien connue des audiophiles du monde entier. Les 1 N et 2 N rejoignent la génération d’appareils entièrement numérique que Goldmund a lancée il y a quelques années déjà. Rien de mieux pour vous les présenter que d’avoir assisté à l’installation des toutes premières paires vendues en France par la société Jefferson.

Cet été, le magasin Jefferson vendait et installait la toute première paire de Logos 1 N et 2 N dans l’Est de la France. Nous n’avons pas pu résister à participer à cette installation, découvrant (en même temps que l’heureux acquéreur) ce que peut produire une telle paire d’enceinte dans, un espace particulièrement sympathique pour un système haut de gamme. Mais avant tout un peu d’histoire.

Dans les années 1990, Goldmund amorçait un changement radical en rentrant dans ce que la marque a elle-même appelé la Goldmund Digital Decade. Après l’apparition des premiers convertisseurs 10, puis 12 (suivis par d’autres) associés à la première génération de lecteurs Eidos, est venu le temps des préamplificateurs entièrement numérique au début des années 2000 avec le Mimesis 24. Parallèlement, Goldmund travaillait sur un concept plus global d’optimisation de ses systèmes avec un correcteur d’enceintes acoustiques numérique Leonardo et d'acoustique pièces d’écoute Proteus, ces deux technologies où chaque paramètre est traité numériquement dépassant de très loin les habituels réglages en analogique. La gamme Metis, récemment lancée, en montre un bel exemple avec un système complet et homogène qui, d’une certaine manière, annonçait l’arrivée de ces enceintes Logos.

La philosophie Goldmund

En effet, comme les Metis Speaker et Metis Sub, les Logos 1 N et 2 N sont des enceintes actives et numériques, le signal digital étant converti directement à l’intérieur. Plus besoin de bloc d’amplification externe, plus besoin de filtre non plus, les circuits de puissance attaquant directement les haut-parleurs. Cette technologie a de nombreux avantages. Premièrement, elle supprime les filtres passifs dont on connait les répercussions néfastes en matière de déphasage. Deuxièmement, elle supprime les câbles d’enceintes dont on connait aussi les limites car ceux utilisés ici transportent des signaux digitaux et souffrent moins de leur longueur. Troisièmement, et en appliquant tous les réglages des enceintes directement dans le préamplificateur grâce à un logiciel spécifique dit Leonardo, ces réglages sont beaucoup plus fins et précis et tiennent compte de beaucoup plus de paramètres que les filtres passifs ou autres égaliseurs. Une somme d’avantages décisifs qui a poussé Goldmund dans cette voie il y a plus d’une vingtaine d’années et qui porte ses fruits aujourd’hui.

goldmund logos 1n 2n

Logos 1 N + 2N : enceintes actives, numériques, pilotées par DSP

Mais revenons à nos Logos. Les modèles 1 N sont des enceintes de format bibliothèque 2 voies bass-reflex que l’on peut acheter seules à condition de leur offrir un support au dessus de tout soupçon. Comme nous l’avons dit, elles intègrent tout d’abord un convertisseur numérique vers analogique du type Alize, le signal passant ensuite par les circuits de deux blocs d’amplification de 100 watts chacun (1 par voie) basés sur les modèles Telos. Le coffret est entièrement en métal et construit à partir de plaques en aluminium anodisé assemblées, ou plutôt collées, de façon totalement hermétique. Pour le haut du spectre, nous retrouvons un tweeter à dôme souple et un haut-parleur de 17 cm pour le reste de la bande passante. A les regarder, ces enceintes paraissent presque banals, mais elles sont fabriqués sur un cahier des charges drastiques.

Les Goldmund 2 N sont réalisées dans le même métal, si on peut dire. Deux HP, un 30 cm actif en façade, et un autre 30 cm passif dirigé vers l’arrière, permettent à l’ensemble de descendre jusqu’à 22 Hz à –3 dB. Le haut-parleurs actif est alimenté par un bloc d’amplification de 300 watts de la même série Telos. Une attention toute particulière est donnée à l’assemblage mécanique de ces deux parties (1 N et 2 N). Nous voyons sur les photos une tige sous les 2 N vers le sol, elle participe à l’évacuation les vibrations vers le sol de l’ensemble et joue un rôle central dans la technologie Mechanical Grounding que défend le constructeur Suisse depuis sa création (évacuation des vibrations). D’autre part, les 1 N et 2N ne possèdent que des entrées numériques car conçues pour fonctionner dans un ensemble numérique complet. Pour régler ce système, il suffit de connecter un ordinateur au préamplificateur numérique (Metis 10, 15 ou Mimesis 16, 16 HD et 32) pour utiliser le Goldmund Configurator, un logiciel édité par Goldmund. Ce programme va parfaitement aligner en temps tous les paramètres du système afin que l’utilisateur reçoive toute la bande passante avec un parfait respect de la phase temporelle du signal. C’est le point clé de la philosophie Goldmund, car pour la marque, le cerveau humain détecte tous les décalages temporels, même infimes détruisant toute l’homogénéité, toute la rapidité et la neutralité que l’on est en droit d’attendre d’un système digne de ce nom.

La première installation par Jefferson

L’installation d’aujourd’hui est taillée sur mesure pour la musique mais aussi le visionnage de films. Nous pouvons apercevoir sur une des photos une paire d’enceinte "surround" Goldmund mis à l’arrière de la salle et en hauteur.
Le principe d’enceintes actives comme le nombre de sorties numériques permet en effet de placer d’autres transducteurs dans la pièce sans aucun souci. Il suffira juste de paramétrer le logiciel pour un réglage à la fois final et idéal (deux réglages sont montrés, le premier en Haute Fidélité, le second en Home Cinéma). En suivant les photos, vous participerez d’une certaine façon à l’installation de ces enceintes depuis leur déballage jusqu’au montage final. Remercions l’heureux propriétaire qui nous a ouvert ses portes pour assister à cet événement.

A l’occasion du prochain salon Haute Fidélité qui se tiendra les 2 et 3 novembre prochain (Hôtel Mariott, 17, Bd Saint-Jacques 75014 Paris), Jefferson présentera ce système pour la première fois en France avec comme source le nouveau lecteur Metis 30u. Une occasion à ne rater sous aucun prétexte.

Prix de l’ensemble 1 N + 2 N : 90 000 €

Plus d'infos : www.jefferson-hifi-video.com, www.goldmund.com


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework