icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Bowers & Wilkins A5 et A7 : deux stations d'écoute AirPlay haut de gamme, d'inspiration "NoDesign"

bowers-wilkins-a5-a7

La marque britannique Bowers & Wilkins vient de présenter deux nouvelles stations d'écoute AirPlay, les A5 et A7 au design à la fois luxueux et résolument minimaliste.

Les nouvelles A5 et A7 sont des stations d'écoute sans fil dépourvues de dock, mais conçues pour fonctionner à partir du protocole AirPlay d'Apple qui donne le loisir à l'utilisateur de piloter sa musique depuis un iPhone, iPod touch ou iPad.
Le design de ces deux nouveaux modèles A5 (le petit) et A7 (le grand) est identique et résolument minimaliste. Il reprend les formes et matériaux des enceintes multimédias B&W MM-1. Les A5 et A7 sont donc de simples parallélépipèdes aux angles arrondis, recouverts de tissu, portant un bandeau et une coiffe en aluminium brossé. Seule aspérité : à l'arrière l'embouchure de l'évent bass-reflex (de type FlowPort) porte à sa base la prise de raccordement au courant secteur, une entrée audio analogique auxiliaire sur mini-jack et un port réseau Ethernet.
Les enceintes Bowers & Wilkins A5 et A7 peuvent aussi se connecter au réseau à partir de leur antenne Wi-Fi intégrée. La marque vient d'ailleurs de mettre au point une nouvelle application pour appareil iOS facilitant la connexion au réseau sans fil de ses stations d'écoute AirPlay.

La présentation au showroom Bo&W France à Lyon

Comme tout produit Bowers & Wilkins qui se respecte, les enceintes A5 et A7 sont d'une conception très soignée. Leurs coffrets sont construits en ABS renforcé par fibre de verre. Leurs circuits intègrent des convertisseurs et "upsampler" audiophiles 24 bits/96 kHz et ces enceintes travaillent toutes les deux en configurations multi-amplifiée active pilotée par DSP.
Chacun des haut-parleurs des A5 et A7 est en effet alimenté par un module de puissance numérique (en classe D) indépendant des autres. Le modèle A5 intègre ainsi 4 x 18 watts d'amplification, alors que la A7 développe 6 x 25 watts.
Les deux enceintes sont équipées chacune d'une paire de tweeters à dôme en aluminium avec charge dorsale tubulaire de type Nautilus (une technique particulièrement chère à B&W). Ces tweeters sont relayés sur la A5 par deux boomers de 10 cm de diamètre, avec membrane en fibre de verre tressée, cache noyau antirésonance et châssis optimisé afin de limité au maximum les phénomènes de réflexion parasite à l'arrière des cônes.
Sur la A7, ce sont deux transducteurs de médium de 8,9 cm à membrane en fibre de verre tressée et deux woofers de 15 cm avec membranes en Kevlar qui assurent le bas du spectre.

Nous avons pu écouter rapidement les enceintes A5 et A7. Leur restitution sonore apparaît immédiatement d'une grande propreté, avec un équilibre relativement doux (un peu plus clair et aéré pour la A5, un peu plus chaud et charpenté dans le grave pour la A7) un médium bien défini et assez détaillé (pour ce genre de produit). On retrouve avec ces deux modèles la signature acoustique très séduisante du fameux modèle Zeppelin Air. Bowers & Wilkins annonce même que l'enceinte A7, avec ses formes plus simples, est capable de dépasser largement les performances de ce dernier.

Les Prix

  • Enceinte Bowers & Wilkins A5 : 500 €
  • Enceinte Bowers & Wilkins A7 : 800 €

À noter que suite à l'arrivée des enceintes A5 et A7, si le modèle Zeppelin Air (600 €) reste à la gamme Bowers & Wilkins, en revanche le Zeppelin Mini devrait être amené à disparaître rapidement des rayons des magasins.

Lien : www.bowers-wilkins.fr

Les images officielles


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework