[Test] Convertisseur Asus Xonar Essence STU : quand le ramage sonore ressemble au plumage

Écrit par Pierre-Yves Maton on 1 juillet 2013. Posted in Tests - Auditions privées

asus xonar essence stu with box 

La société BC Diffusion est désormais en charge de la division Hi-Fi de l’acteur majeur de l’informatique, Asus. Au cours d'une récente conférence de presse, il nous a été dévoilé un petit convertisseur, le modèle Xonar Essence STU que nous vous proposons de découvrir ici. D’un prix hyper abordable, il n’en reflète pas moins la haute technologie de ce fabricant Tawanais.

À l'heure où l’informatique croise la Hifi, un tel acteur se penchant sérieusement sur ce segment ne manque pas d’intérêt. Déjà l’année dernière, Asus avait quelque peu déchainé les esprits des passionnés de l’informatique avec deux produits issus de ses cartes son bien connues, les convertisseurs externes Xonar Essence One et un modèle plus haut de gamme équipés d’amplis opérationnels Muse, réputés pour leur grande musicalité.
Cette année Asus Hi-Fi High End lance un troisième modèle, plus économique, mais en embarquant toutes les technologies les plus avancées. Le Xonar Essence STU est donc un petit, par sa taille, convertisseur capable de traiter trois entrées numériques : USB 2.0, Toslink optique et RCA ainsi qu’une entrée analogique avec un mini-jack 3.5 mm. Il dispose également d’une sortie casque avec réglage de volume totalement indépendant de celle destinée à un amplificateur ou une paire d’enceintes amplifiées. Toutes les fonctionnalités sont disponibles sur la face avant avec le sélecteur d’entrée, les deux réglages de gain/niveau et la mise en route de l’appareil. L’appareil est d’une présentation sobre, voire austère, manifestement tout le prix de revient du Xonar STU est réservé au montage interne et à la qualité des composants.

Un condensé de technologie

Lorsque l'on a réussi à retirer le capot (pas toujours facile), on peut voir à l'intérieur de l'Asus Xonar STU qu'une seule et même carte accueille tous les composants avec une parfaite séparation des blocs de traitement du signal : analogique, numérique et alimentation. Cette carte répond à une topologie d’implantation des composants en plusieurs étages avec séparations analogiques et numériques. Idem pour les circuits de préamplification des deux canaux afin de garantir une diaphonie minimale et, donc une meilleure image stéréophonique. L’utilisateur pourra même "by-passer" ces étages de sortie ligne pour une liaison directe sans passer par le potentiomètre de volume. Il devra juste changer deux ponts de place.

L’interface USB est confiée à un processeur audio CM 6631A 2.0 avec une résolution allant jusqu’à 32 bits/192 kHz tandis que les entrées S/PDIF sont confiées, elles, à une puce PCM 9211 24 bits/216 kHz 50ps à très faible jitter. Cette interface USB est raccordée à un générateur de fréquence (horloge) CS200 pour réduire le jitter (un des problèmes majeurs avec ce type de liaison). La conversion en elle-même est donnée à un Dac PCM1792A Burr-Brown qui affiche un rapport signal sur bruit de 127 dB, ce qui le place en tête de beaucoup de puces de conversion. Réalisé avec un amplificateur opérationnel TPA610A, l’amplificateur pour casque est susceptible d’alimenter tous les casques de 16 à 600 Ω. Un sélecteur situé à l’arrière permet de choisir le gain adapté au casque choisi.

De façon identique au modèle supérieur Xonar Essence One, l’utilisateur pourra, s’il le désire remplacer les amplis opérationnels de sortie ligne qui sont d’origine des LME49720 et ML4562NA, accompagnés de capacités Wima et Nichicon FineGold pour le plus grand plaisir des audiophiles. Des modèles Muses seront disponibles à cet effet. L’alimentation est, à part des étages de régulation et des ferrites de filtrage, totalement externalisée. Vu le prix de 300 €, et à part l’aspect pas très "sexy" de l’appareil, nous ne pouvons que saluer la qualité du montage. Enfin, on est Asus où l'on ne l’est pas.

Asus-Xonar-STU-config-PC-Asio

Compatible "Bit-Perfect"

Le Xonar Essence STU est également compatible avec le mode de traitement des signaux audio dit "Bit-Perfect" et ceci grâce au pilote d’installation 2.2 que utilisateur doit l’installer sur l’ordinateur PC (CD ROM livré) et bien veiller à une installation correcte suivant le logiciel de lecture utilisé. Dans notre cas, le player JRiver fut configuré afin d’obtenir les résultats escomptés (voir image). Ce format permet de parfaitement respecter le format d’origine et donc l’intégrité des fichiers. Ce pilote Asio 2.2 permet également d’éviter les problèmes de lantence dus à l’environnement Windows. Dans le mode de configuration JRiver, ce temps de latence est réglable, nous avons dû la positionner à 50 ms.

CD-Jacques Brel-Les MarquisesL'Asus Xonar Essence STU à l'écoute

Ce petit DAC aurait pu faire parti de notre Guide du Multimédia Audiophile car à ce prix, il est parfaitement compétitif par rapport aux meilleurs convertisseurs dans cette gamme de prix avec, en plus, des possibilités de connectique assez peu commune pour son prix. Nous l’avons mis dans les mêmes conditions d’écoute que précédemment avec notre ensemble Golmund et nos enceintes Pierre Etienne Léon Alycastre. Nous avons confié la liaison USB à un câble Wireworld Ultra Violet pour en tirer le meilleur à la place du câble donné d’origine. Les écoutes ont été également effectuées avec un PC et un MAC sur des fichiers 16/44 kHz et haute définition.

La neutralité plus que l’extravagance, voilà qui résume en deux mots le caractère de ce petit convertisseur Asus Xonar Essence STU. Pour connaître quelque peu son aîné, la filiation sonore est évidente pour un prix très sensiblement situé en dessous. Cet appareil va se situer immédiatement à l’inverse d’un Musical Fidelity V Can II par exemple avec une sonorité, certes, moins affriolante, mais très certainement plus naturelle. Toute la bande passante est d’une belle linéarité, sans qu’une partie ne se mette en avant de façon artificielle, quitte à se montrer moins enjôleur. Comme quoi le ramage ressemble au plumage. Et c’est très bien comme ça, on ne risque pas de s’en lasser par des gentilles coquetteries par-çi et par-là.

CD-agnes-obelTrès beau résultat sur le fichier de Jacques Brel "Les Marquises" 24 bits/96 kHz sur lequel on obtient une belle prestation en matière de présence scénique. On parvient à entendre  moult détails sur la voie du chanteur, donnant une belle proximité comme s’il chantait à côté de nous. La scène sonore privilégie la focalisation à l’ampleur, c’est assez manifeste sur ce fichier. C’est une impression que nous avons vérifiée avec ces mêmes fichiers gravés sur un CD-ROM et lu par un lecteur Cambridge Audio Azur. L’équilibre tonal avoue assez vite une grande neutralité, comme si, il avait été tiré aux cordeaux, aucune fantaisie n’est permise, place est ici faîte à une grande rigueur des timbres mais aussi à de la précision. Sur le morceau « la Ville s’endormait », le grave fait preuve d’une excellente fermeté, sans aucun traînage, ni côté poussif ou trop présent.

Impression confirmée avec le disque d’Agnès Obel "Philarmonics" avec lors du tout premier morceau, un piano rendu avec un jeu assez fluide, libéré de toute lourdeur. On entend fort bien les petits marteaux frapper sur les cordes, et la bande passante s’avère ici très large. La voix de la chanteuse est, là aussi, très intimiste ne nous cachant aucune de ses émotions suivant la mélodie. Il y a, avec ce petit convertisseur comme un rapprochement avec des équipements pour le monde des professionnels qui préfèrent entendre tous les détails d’une prise de son à une sonorité, certes, plus chatoyante, mais moins fidèle sur certains points.

CD-Freiburger Barockorchester Petra Mullejans GottfriEn passant à de la musique classique et l’œuvre de J.S Bach, les Concertos pour Violons BWV 1041-1043 joués par le Freiburger Barockorchester (Harmonia Mundi), nous sommes surpris par la légèreté des rangs des violons anciens qui se répondent très bien. On a le mordant des attaques des notes, des attaques des archets sur les cordes avec un haut du spectre très filé et fluide. Chaque rang de musicien est parfaitement respecté quant à son positionnement, au sein d’une image stéréophonique très précise. Cela nous confirme dans le pouvoir de définition et de focalisation de cet Asus STU. L’aigu est d’une belle finesse, laissant s’épanouir les harmoniques supérieures sans oublier pour autant de la fermeté dans les notes plus graves. Parfois, nous aurions aimé plus de continuité des notes dans l’espace, mais n’oublions pas le prix plus qu’attractif de ce convertisseur. Il ne fait pas tout, mais le fait bien.

Conclusion

Voilà un petit convertisseur qui, pour le prix a bien des atouts avec son nombre d’entrées numériques reprenant tous les formats : coaxiale, optique et USB auxquelles on rajoute une entrée analogique. Techniquement, il n’y a rien à reprocher à cet appareil tant il accumule des sophistications audiophiles comme des composants bien connus pour leur musicalité, une parfaite séparation de toutes les parties : alimentation, circuit analogique et numérique. Bon il a l’air quelque peu austère, le passage d’une source à l’autre pourrait se faire avec plus de rapidité, comme la lisibilité de petites leds blanches de ces dernières, pas toujours évidente de loin mais musicalement, ça lui ressemble. Pas de sonorité alléchante à premier coup d’oreille, plutôt une belle rigueur et une aussi unebelle cohérence générale.

Spécifications technique du Xonar Essence STU

  • Fréquence d’échantillonnage : 24 bits/192 kHz
  • Entrées numériques : USB, RCA et Toslink optique
  • Entrée analogique : 1 minijack 3.5 mm
  • Réponse en fréquence : 10 Hz à 48 kHz
  • Rapport signal bruit : 120 dB
  • Niveau de sortie : 2 V sur RCA et 7 V jack casque
  • Distorsion harmonique +N : 0 0004%
  • Sortie casque : 600 Ω
  • Dimensions : 210 x 35 x 172 mm (LxHxP)
  • Prix : 300 €

Site du distributeur : www.bc-numerique.com
Site de la marque : www.asus.com/fr/

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

 
#3 Tenzin07 03-07-2013 12:37
Bonjour,
J'avoue ne pas avoir pu comparé ses deux convertisseurs, ce qui aurait apporter une réponse sérieuse, ni même avoir étudié l'Essence One comme le STU. Ils se ressemblent sur beacuoup de points mais le STU aurait une architecture technique interne plus récente d'après l'importateur. Je ne peux que vous conseiller une écoute des deux pour trancher sur la question. Merci de votre commentaire.
 
 
#2 yd 02-07-2013 11:47
Et sinon, en comparaison de l'essence one, des différence notable?
j'hésite entre ces 2 produits.
Merci d'avance
 
 
#1 YD 01-07-2013 16:41
Asus est taiwanais, pas coréen :p
 

Plus d'articles

» Alpha Design Labs ADL A1 : DAC de poche pour Android, compatible DSD

Après une période de régression en matière d'audio sur les produits portables, qui a popularisé les fichiers aux formats compressés, les acteurs du marché des produits nomades s'intéressent à nouveau à la qualité du son. Ainsi quelques[...]

» (Test) Dac + ampli casque Chord Hugo

La marque anglaise Chord avait présenté en avant-première lors du dernier CES de Las Vegas un convertisseur avec ampli casque présentant bien des caractéristiques alléchantes comme le traitement des fichiers jusqu'à 24/392 kHz et la fonction[...]

» Convertisseur Asus Essence III : Un STU sur-vitaminé

 La marque Asus, qui nous avait récemment agréablement surpris par son petit Dac STU, continue sa lancée vers des convertisseurs Hifi externes avec amplificateur pour casque et fonction préampli. Le nouvel Essence III va bien plus loin que[...]

» Benchmark : nouveau convertisseur DAC2 L et lancement du bloc de puissance AHB2

La marque américaine bien connue Benchmark continue d'enrichir sa gamme de convertisseurs avec un petit frère de leur DAC2 HGC mais surtout lance une unité de puissance, l'ABH2 conçue en collaboration avec THX®. Ils se complètent à merveille[...]

» [test] convertisseur et préampli numérique TEAC UD-501 : performances explosives et compatibilité avec les fichiers DSD

L'UD-501 fait partie d’une nouvelle série au format Midi du constructeur japonais TEAC et autant le dire tout de suite, ce convertisseur est très certainement le mieux fabriqué comme le mieux habillé pour un appareil placé sous la barre des[...]
Publicité en habillage