Imprimer

Goldmund Apologue Anniversary : la refondation d'une enceinte High End d'anthologie

Écrit par Pierre-Yves Maton on 28 juin 2013. Posted in Actualités - News

goldmund apologue anniversary main picture

Cette version "Anniversary" de l'enceinte Goldmund Apologue, qui ne sera créé qu’à 25 exemplaires, sonne comme un hommage aux célèbres modèles Apologue de 1986. Néanmoins, la version d’aujourd’hui est bien différente, car bénéficiant de toutes les dernières innovations de ce fabricant Suisse, et comme son aînée, elle va se hisser à la tête des créations de prestige à l’échelle mondiale. Nous avons pu approcher et écouter de près de ces nouvelles références où enceintes Absolute.

En effet, depuis leur date de sortie, il y a 25 ans, l'Apologue, et malgré un air de ressemblance évident avec le modèle originel, a bénéficié d'un nombre de transformations radicales, le numérique en devenant une composante à part entière. La marque Suisse Goldmund n’a eu de cesse, de poursuivre ses recherches sur un grand nombre de technologies notamment numériques et psychoacoustiques, toujours en quête de la perfection sonore. Tous les principes propriétaires comme les fameux "Mechanical Grounding", "AC-Curator", "Magnetic-Damper"… principes qui ont fait aussi l’histoire de cette marque, se voient aujourd’hui rejoint par bien d’autres, encore plus révolutionnaires, transformant radicalement les modèles Apologue Anniversary en une nouvelle vitrine de l’expertise technique de cette marque de prestige. Nous pensons plus particulièrement aux principes de correction Proteus et Leonardo, une réussite incontestable de la recherche fondamentale en matière de numérique et d’acoustique. Ces deux technologies hautement scientifiques, nous les devons au travail de toute une équipe d’ingénieurs très passionnés et plus particulièrement à une jeune femme le Dr Véronique Adam, une ingénieure acousticienne de l’École Polytechnique de Lausanne.

Goldmund-Apologue-veronique-adam

Proteus et Leonardo : une correction totale

Nous commencerons par là, alors laissez-nous vous expliquer l’objectif de ces principes de correction numérique ou comment cette aventure a commencé. Suivant les études fondamentales menées par le Dr Véronique Adam dont nous venons de parler, le système auditif humain, l’oreille mais surtout le cerveau ainsi que tout le processus d’écoute, de perception et d’interprétation des sons, est extrêmement sensible à un point clé, en particulier à la cohérence d’arrivée des ondes sonores. On ne parle pas ici de distorsion au sens habituel du terme mais bien de l’arrivée anarchique du son (différence de temps de propagation des ondes suivant la fréquence).
La plupart des systèmes Hi-Fi souffrent de ce phénomène de déphasage (qui n’existe pas avec les sons naturels). Notre cerveau va devoir alors corriger de lui-même ces anomalies temporels, ce type de déphasage. Ce travail laborieux et en temps réel de notre cerveau a deux conséquences : premier point, l’écoute va devenir fatigante et deuxième point, le cerveau, trop occupé à rectifier l’ordre des sons va tout simplement oublier, ou ignorer des informations du message sonore. C’est donc toute la cohérence du message musical qui est remis en cause et donc sa neutralité.

Goldmund-Apologue Anniversary-profil

De ces études scientifiques est né le projet "fou" pour Goldmund et son équipe de R&D de créer le haut-parleur parfait et le numérique avec ses multiples possibilités fut l’indispensable ingrédient pour y arriver. Ainsi sont nés Proteus et Leonardo. Le premier est un système unique de correction de tous les paramètres d’un haut-parleur individuellement, afin que toutes les ondes sur lesquelles il travaille soient en parfaite cohérence. Tous les paramètres du HP : membrane, moteur, bobine (largeur, hauteur, diamètre), châssis, diffraction des ondes sur le face avant et même sa charge arrière vont être soumis à un principe de réajustement numérique en amont afin de les homogénéiser pour en faire un transducteur parfait. C’est ce que Goldmund appelle le "Group Delay". Mais une fois placé dans une enceinte avec d’autres HP, c’est un second problème qui intervient, dont le responsable est le filtrage passif dont on connaît toutes les répercutions en matière de déphasage, distorsion, bosses et creux aux fréquences de croisement, perte de micro-informations…. Sur ce plan, c’est le principe Leonardo qui rentre en piste. Filtre numérique dans le préamplificateur-processeur, son rôle est de donner à chaque amplificateur le message sonore parfaitement aligné (Time Aligment) pour chaque haut-parleur (déjà optimisé par le Proteus) sur trois critères essentiels : alignement de l’arrivée temporel des ondes, absence de déphasage et amplitude, elle aussi, parfaitement alignée. Pour ce faire, il n’y a qu’un système de filtre travaillant en numérique qui peut remplir toutes ces obligations et une amplification au plus près des haut-parleurs. C’est là une, si ce n’est la plus importante évolution des modèles Apologue Anniversary mais pas seulement.

Goldmund-Apologue Anniversary-profil2

Les Apologue Anniversary : un air de famille

Visuellement, les Apologue Anniversary rappellent immédiatement et c’est tant mieux, les anciens modèles dessinés par le designer italien Claudio Rotta-Loria, qui d’ailleurs figurent toujours au Museum Of Modern Art (MOMA) de la ville de New York : un lieu d’excellence du design pour des enceintes de prestige. Mais les Anniversary vont se différencier de façon assez décisive sur le plan de la construction par l’emploi du métal en lieu et place du bois de la précédente version. Toutes les parois de ces Apologue, comme d’ailleurs toutes les enceintes Goldmund, sont réalisées grâce à un assemblage de plaques d’aluminium, solidement visées les unes aux autres, la stratégie de Goldmund étant que seul le poids et la masse sont les véritables remparts contre toutes les vibrations parasites. Et ces Apologue Anniversary n’échappent pas au principe "Mechanical Grounding" où mise à la terre comme le reste des Goldmund, tous les coffrets en métal sont solidement fixés à une sorte de cadre en métal hyper lourd (frame) qui maintient tous les éléments, le tout en restant relié au sol. Mais venons-en d’ailleurs à l’architecture interne de ces Apologue Anniversary.

Goldmund-Apologue Anniversary-frame1

Goldmund-Apologue Anniversary-frame2

Monumentalement belles

Monumentales, c’est le terme qui veint immédiatement à l'esprit et les photos le démontrent bien, avec leur hauteur atteignant les deux mètres. Les Apologues Anniversary comprennent cinq caissons, le tout parfaitement maintenu et fixés par le "frame" avec système de fixation au millimètre. C’est donc une enceinte six voies à sept haut-parleurs, chacun d’entre eux possédant directement dans son coffret et juste derrière lui, à la fois son bloc d’amplification (6 x 600 Watts) comme toute l’électronique et filtrage numérique. Chaque bloc d’amplificateur Telos intégré est placé au plus près de chque haut-parleur pour limiter au maximum le câblage analogique (une des voies directrices de Goldmund). L'électronique intègre aussi tout le système numérique à base de DSP assurant la conversion, comme toutes les corrections Leonardo et Proteus dont nous venons de parler, tout ceci étant gérable depuis l’extérieur à partir d'un ordinateur et implémenté (calibré) par informatique pour chaque pièce d’écoute.

Goldmund-Apologue Anniversary speakers

Dans l’ordre, et à partir du bas, deux coffrets séparés physiquement mais reliés par une "tige" sorte de diode mécanique, incorporent deux haut-parleurs de 31 cm d’origine scandinave AudioTechnology pour lesquels chaque paramètre peut être ajustable pour l’utilisateur final : diamètre de la bobine, hauteur de cette même bobine, structure du châssis et moteur.
Ensuite deux HP médium de 18 cm de diamètre de la même marque offrant les mêmes caractéristiques d’ajustement à la demande sont installé dans un caisson, ce dernier étant placé au milieu de deux autres, à la verticale, comprenant chacun un tweeter de la marque Scanspeak, bien connu de tous. Une fois ainsi décrite, nous pourrions penser avoir tout dit, mais s’en approchant, il est difficile de décrire la qualité du montage, comme l’ensemble de tous les éléments qui composent cet édifice. C’est franchement impressionnant, une écoute nous confortera dans ce sens. Les nouvelles Apologue Anniversary se parent avec un tel niveau d’expertise qu’elles ont, encore une fois, une longueur d’avance sur l’ensemble de ses concurrents si tant est qu’ils en existent à ce niveau de technologie.

L’Apologue Anniversary est plus qu’une enceinte, mais un concept global intégrant la diffusion, l’amplification, la conversion, les corrections, sous toutes ses formes et le tout sans fil. Un tel niveau d’exigence dans la conception, la fabrication, la finition et bien entendu le résultat sonore a un prix. Il faudra ne pas compter moins de 500 000 € pour une paire (en finition standard métal et frame noir) et elles ne seront fabriquées qu’à 25 exemplaires. Si vous désirez une finition spéciale, une unité Goldmund Special shop est là pour répondre à toutes vos exigences en matière de finition, mais pas seulement, ces ingénieurs seront aussi présents pour personnaliser les configurations et s’assurer que le niveau du système est à la hauteur des attentes de l’acheteur.

Spécifications techniques

  • 2 x 31 cm Audiotechnology (corrigé Proteus)
  • 2 x 18 cm Audiotechnology (corrigé Proteus)
  • 2 x tweeter Scanspeak à dôme (corrigé Proteus)
  • Puissance totale : 6 blocs Telos de 600 watts
  • Préamplification, correction, et sans-fil inclus
  • Finition : métal et frame noir standard, d’autres sur demande.
  • Prix : 500 000 € en finition standard (aluminium et noire)

www.goldmund.com
www.goldmund-en-france.com

Goldmund Apologue Jefferson Tornio

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

 
#2 DAVID PRUCHNICKI 06-10-2013 21:07
A ce prix là, la fiabilité se doit d'être IRREPROCHABLE.. ..comme le son bien sûr!!!
Goldmund ferait mieux d'investir dans le contrôle qualité...
Sinon il vaut mieux acheter des HP akai ou autre.
Là, au moins on sait ce que l'on achète.
 
 
#1 BOUREZ 28-06-2013 20:08
500000€....
Ca fait cher le décibel et ça frôle l'indécence, même si il y a de la R&D, même si c'est du GOLDMUND.
Réservé à un prince du Quatar ? Un nouveau riche ? Un homme d'affaire Chinois? voire un ex du KGB reconverti dans les affaires ? Un MITTAL en herbe sans scrupules ?
Mais le rêve n'a pas de prix, alors, laissons nous aller à imaginer voir trôner cette merveille dans notre salon....
 

Plus d'articles

» Journées Goldmund 2014, les 17 et 18 mai à l’Hôtel Bristol à Paris : à la rencontre de l’exceptionnel

Cette année les rencontres annuelles Goldmund seront placées sous le signe de l'exception. En effet et pour la première fois en France, les scupturales enceintes Apologue 25th Anniversary seront en démonstrations durant ces deux jours avec des[...]

» Enceinte Graham Audio LS5/9 : La BBC fait entendre sa voix

La société Imagin'Home, qui importe déjà l'excellente marque d'électroniques Sugden, vient manifestement de trouver "enceinte à son oreille" avec l'arrivée tout prochaine de l'enceinte légendaire la LS5/9. Une nouvelle mouture, fabriquée[...]

» Enceintes Amphion : insensibles à la pièce d’écoute !

La société Next Audio nous annonce l'arrivée en France de la marque finlandaise d'enceintes acoustiques Amphion. Crée depuis 1998, cette marque se démarque par des modèles extrêmement aussi bien conçus que construites, mais surtout[...]

» Bientôt, un casque chez Goldmund, le spécialiste suisse de la Hi-Fi ultra High End

La marque suisse Goldmund, connue des audiophiles du monde entier pour ses électroniques et enceintes ultra High End, devrait bientôt lancer un casque Hi-Fi accompagné d'un amplificateur spécifique pour casque.

» Enceinte AvantGarde Zero 1 : Elle a tout pour elle

Ce fut incontestablement l'une des réelles nouveautés de ce salon Hifi et Home Cinéma de Paris cette année dans le domaine de l'audio. L'enceinte tout-en-un Zero 1 du fabricant allemand AvantGarde avait autant surpris par son design[...]